left arrowAccueil blog

Le train de nuit : est-ce vraiment intéressant ?

2021 fut l’année de la renaissance des trains de nuit en France. En quelques mois, ce sont pas moins de 4 nouvelles lignes – dont une à l’international – qui ont été remises en place.

Comment ce retour des trains de nuit s’est-il passé après plusieurs décennies de suppression des lignes ? Nous faisons le point dans cet article.

 

Les lignes de trains de nuit ouvertes en 2021

Trois nouvelles lignes de trains de nuit de la SNCF ont ouvert en France l’année dernière :

  • Paris – Nice en mai 2021
  • Paris – Lourdes en décembre 2021
  • Paris – Briançon en décembre 2021 (après 9 mois de travaux sur la ligne)

Ces lignes viennent s’ajouter aux quelques lignes ayant échappé aux fermetures :

  • Paris – Portbou (à la frontière espagnole) via Toulouse et Perpignan
  • Paris – Albi
  • Paris – Latour-de-Carol via Toulouse

Une ligne internationale a également ouvert en décembre 2021 entre Paris et Vienne (Autriche) via Munich (Allemagne). Cette ligne est gérée par la compagnie autrichienne ÖBB.

 

Rénovations et nouvelles voitures pour les trains de nuit

Malgré tout, la relance des trains de nuit est ralentie par le manque de matériel neuf sur tout le marché européen. En effet, les constructeurs peinent à fournir la forte demande des compagnies ferroviaires.

Ainsi, les nouveaux trains de nuit de la SNCF n’arriveront pas avant 2026. En attendant, la SNCF relance et rénovent entièrement ses anciennes voitures Corail de plus de 40 ans. Ainsi, 9 voitures ont été rénovées en 2021 et 30 sont prévues pour 2022.

 

Fréquence, retards : les déboires des passagers

Ce retour des trains de nuit ne s’est pas tout à fait passé comme prévu. Plusieurs dysfonctionnements et retards ont été constatés par les passagers notamment sur la ligne de Paris à Lourdes. Pendant les vacances de Noël, plusieurs trains se sont ainsi arrêtés à Toulouse soit 240 km avant le terminus. Selon la SNCF, ces problèmes viendraient du givre sur la portion de Toulouse à Lourdes qui a empêché de faire circuler ses trains.

De plus, les retards sur les trains ont été trop fréquents à cause des travaux de rénovation des voies qui se font la nuit. Ces travaux impactent également la fréquence des trains qui ne circulent pas toutes les nuits.

Aussi, la pandémie de Covid-19 a également mis son grain de sable. Comme dans tous les secteurs, des cheminots ont été forcés de s’isoler impactant ainsi le trafic des trains.

 

Le bilan avec les chiffres de fréquentation 2021

Cependant, tout n’est pas noir dans cette reprise.

Au contraire, la fréquentation des trains est au-dessus des objectifs de la SNCF notamment pour les lignes Paris – Nice et Paris – Lourdes. Le taux de remplissage a été de 80 % en moyenne. Ainsi, entre octobre et janvier, 100 000 voyageurs ont pris un train de nuit de la SNCF. Cela reste une toute petite portion par rapport au volume total du trafic SNCF (trains grandes lignes + RER) estimé à 900 millions de passagers en 2021.

 

Comparatif entre les trains de jour et les trains de nuit

Les deux principaux avantages du train de nuit sont de gagner du temps et d’économiser une nuit d’hôtel en voyageant de nuit. Mais, sur tous les trajets, ces gains ne se valent pas forcément, tant pour le prix que sur la durée.

Voici les trois principaux trajets possibles en train de nuit et leur équivalent en train de jour (prix d’appels constatés) :

  • Paris – Nice : 11 h 46 et à partir de 19 € (29 € en couchette) en train de nuit / 5 h 41 et à partir de 19 € en TGV OUIGO et 45 € en TGV Inoui
  • Paris – Lourdes : 11 h 13 et à partir de 19 € (29 € en couchette) en train de nuit / 4 h 42 et à partir de 33 € en TGV Inoui
  • Paris – Briançon : 11 h 30 et à partir de 19 € (29 € en couchette) en train de nuit / 6 h 24 et à partir de 70 € en TGV Inoui et TER

Je réserve mes billets !

En conclusion, entre les adeptes des trains de nuit et ceux qui ne voyagent qu’en TGV, d’autres voyageurs peuvent être plus indécis dans leur choix. Aussi, une grande partie du choix dépendra avant tout du prix mais aussi du temps de trajet.

Dans tous les cas, le réflexe reste avant tout de consulter ces éléments à la date du voyage souhaité. De plus, les prix varient fortement en fonction de la demande. Alors quelle que soit votre destination, n’oubliez pas de comparer dès à présent et facilement les tarifs pour tous vos prochains trajets grâce au moteur de recherche multi-transports de KelBillet !

 

Source : ouest-france.fr – Crédit photo : Gilles Rolland-Monnet via Unsplash

A propos de l'auteur : Victor de KelBillet

Victor de KelBillet

Adepte des voyages, j'aime trouver des conseils et bonnes astuces pour organiser ceux-ci ! Aujourd'hui, je voyage en famille, principalement en "mode slow" (avec de jolies découvertes en train et en France). Avec ma casquette de rédacteur web (spécialisé train) pour KelBillet, je partage avec vous mes bons plans et infos insolites autour des transports !

a écrit 295 articles sur le blog de KelBillet.

2 Commentaires

  1. Rousseau dit :

    Bonjour,
    Pensez-vous que le train de nuit qui arrive à Venise sera de nouveau en service ?

    • Victor de KelBillet Victor de KelBillet dit :

      Bonjour,
      Le service a été définitivement arrêté en juin 2021 par Thello. D’autres compagnies se positionneront peut-être à l’avenir sur cette ligne. On croise les doigts ! 🙂

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *