left arrowAccueil blog

Une Cannoise de 83 ans verbalisée pour « excès de lenteur »

Si les excès de vitesse sont bien connus, ce n’est pas nécessairement le cas des excès de lenteur, une infraction prévue par l’article du code de la route R413-19 : « Aucun conducteur ne doit gêner la marche normale des autres véhicules en circulant sans raison valable à une vitesse anormalement réduite. […] Le fait, pour tout conducteur, de contrevenir aux dispositions du présent article est puni de l’amende prévue pour les contraventions de la deuxième classe. »

Selon Nice Matin, c’est suite à cette infraction qu’une Cannoise de 83 ans a reçu à son domicile une contravention de 22 euros pour « vitesse anormalement réduite » dans le centre de Cannes. Le centre-ville étant limité à 50km/h voire à 30km/h dans certaines zones, il serait intéressant de connaître quelle était la vitesse de la conductrice au moment de l’infraction. Impossible à savoir puisqu’il n’y a pas de radar sur la route concernée et que c’est « un fonctionnaire de police (qui) a jugé qu’un moment donné, la vitesse à laquelle circulait cette automobiliste pouvait entraver la sécurité des autres usagers. Il a donc établi un PV électronique » comme l’a précisé le commissaire de Cannes au journal Nice Matin.

L’automobiliste a payé sa contravention mais a décidé d’écrire au président de la République notamment car la contravention a été dressée sans en informer la personne concernée et à la seule appréciation du policier.

Source : Radins.com, TF1, Nice Matin

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et le journalisme, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2511 articles sur le blog de KelBillet.

Un commentaire

  1. ves dit :

    Je connais une personne âgée qui avait écopé du même type d’amende, c’est ce qu’on appelle l’inversion des valeurs. Cette dame ne représente pas un danger, contrairement aux 95 % (minimum) de conducteurs systématiquement en excès de vitesse.
    Ce fonctionnaire très zélé serait bien inspiré de s’occuper d’abord de ces derniers, en sévissant en particulier dans les zones dites « 30 », où il est rare de trouver un automobiliste (ou un motard) roulant à moins de 70.
    Il n’y a aucun contrôle des excès de vitesse en agglomération, or c’est bien là que les automobilistes sont les plus dangereux pour autrui (tous les non-automobilistes), car ils ne sont pas seuls : cyclistes, piétons, personnes en fauteuil personnes âgées, enfants, etc.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *