left arrowAccueil blog

Embarquez vers l’Amérique, l’Afrique ou encore l’Asie à bord d’un voilier-cargo décarboné !

TOWT, une société bretonne, vient de lever près de 4 millions d’euros pour construire son premier cargo à voile. Ses dirigeants souhaitent même la construction de plusieurs navires de plus 70 mètres de long pouvant transporter 1 000 tonnes de marchandises afin de décarboner le transport maritime. Aussi, ces futurs cargos emmèneront également jusqu’à 12 passagers pour des voyages sans émission de CO2 (ou presque).

 

Une société créée il y a 10 ans à Douarnenez

La société TransOceanic Wind Transport (TOWT) a été fondée par Guillaume Le Grand et Diana Mesa en 2011. L’objectif de la société est de proposer une alternative durable au transport maritime. En effet, celui-ci représente près de 90 % du commerce mondial (10 milliards de tonnes de fret), 4 % des émissions de gaz à effet de serre et 7 % de la consommation de pétrole. Aussi, les porte-conteneurs géants sillonnant les océans émettent une pollution sonore impactant la vie marine ainsi qu’une pollution importante au soufre dans les villes portuaires.

Sur ce constat, les fondateurs ont souhaité utiliser la force du vent comme il y a seulement deux siècles. Cette énergie gratuite et abondante permet de décarboner à plus de 90 % le commerce maritime.

La société TOWT exploite aujourd’hui plusieurs routes transatlantiques notamment pour importer du rhum des Antilles, du café colombien et du thé des Açores. La société affrète notamment l’Avontuur une goélette à deux mâts de 44 mètres de long construite en 1920. Celle-ci peut transporter jusqu’à 10 tonnes de marchandises grâce à ses 535 m² de voiles.

 

Un projet de voilier cargo de 70 mètres

Après 10 ans d’existence et plus d’un million de tonnes transportés, la société bretonne a levé plus de 4 millions d’euros auprès de 2 000 investisseurs pour construire un cargo à voile. Pour sa construction, ses dirigeants souhaitent faire appel au savoir-faire de leur région. D’ailleurs la Bretagne vient de lancer une filière spécialisée dans ce domaine à Lorient et réunissant ainsi 156 entreprises bretonnes.

Quatre cargos à voile devraient ainsi voir le jour à partir de 2023. Ceux-ci mesurant plus de 70 mètres de long pourront transporter jusqu’à 1 000 tonnes de marchandises. Grâce aux nouvelles technologies, ils seront trois fois plus rapides que les vieux gréements affrétés à ce jour. Ils pourront ainsi effectuer une traversée de l’Atlantique à une vitesse de plus de 10 nœuds soit 13 jours de voyage (soit environ la même vitesse que les porte-conteneurs !).

Le projet s’adresse aussi aux voyageurs. Ces cargos du XXIe siècle pourront transporter jusqu’à 12 passagers pour le même prix qu’une classe affaires en avion et rejoindre ainsi les États-Unis, la Côte-d’Ivoire ou encore le Brésil. Déjà plus de 1 000 candidats sont inscrits sur la liste d’attente !

 

Source : francebleu.fr – Crédit photo : Raimond Klavins via Unsplash

A propos de l'auteur : Victor de KelBillet

Victor de KelBillet

Adepte des voyages, j'aime trouver des conseils et bonnes astuces pour organiser ceux-ci ! Aujourd'hui, je voyage en famille, principalement en "mode slow" (avec de jolies découvertes en train et en France). Avec ma casquette de rédacteur web (spécialisé train) pour KelBillet, je partage avec vous mes bons plans et infos insolites autour des transports !

a écrit 188 articles sur le blog de KelBillet.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *