left arrowAccueil blog

OUIGO : quelles seront les premières gares desservies dans l’ouest ?

Après avoir conquis les voyageurs entre Marne-la-Vallée et le sud-est, OUIGO, les trains low-cost de SNCF, arriveront dans l’ouest de la France d’ici 2017. Mais quelles seront les premières gares desservies par les TGV rose et bleu ? La réponse a été donnée par Guillaume Pepy, président de SNCF.

 

Attendre l’arrivée de la ligne à grande vitesse

A l’occasion de l’émission « On n’arrête pas l’éco » sur France Inter, Guillaume Pepy a fait quelques révélations sur le futur développement de l’offre OUIGO. Il faudra attendre 2017 et l’arrivée de la nouvelle ligne à grande vitesse pour que les trains OUIGO soient déployés vers l’ouest : « ce OUIGO, aujourd’hui, il est sur le sud-est de la France. On va le mettre dans tout le quart ouest à l’occasion de l’ouverture de la ligne à grande vitesse. On pourra aller à Nantes, à Rennes, à Bordeaux« .

On connaît donc déjà trois des destinations qui seront desservies par OUIGO prochainement. Si le modèle est le même que pour les lignes à destination du Sud-Est, l’arrivée à Paris devrait se faire dans une gare périphérique. Cela pourrait être Massy TGV, gare qui voit passer de nombreux trains au départ ou à destination de l’ouest de la France.

 

Qu’est-ce que OUIGO ?

Le TGV Ouigo est l’offre low-cost de SNCF pour permettre à un plus grand nombre de voyager à petits prix. Actuellement, ils desservent la gare de Marne-la-Vallée Chessy, la gare de Marseille, la gare de Lyon Saint-Exupéry, la gare de Montpellier, la gare de Valence TGV, la gare d’Avignon TGV, la gare d’Aix-en-Provence TGV et la gare de Nîmes.

Les billets sont disponibles à partir de 10€ et vont jusqu’à 85€. Les enfants âgés de moins de 12 ans payent quant à eux 5€ toute l’année. Ces tarifs avantageux s’accompagnent d’options payantes : bagages supplémentaires (5€), prises électriques (2€), recevoir les informations par sms (1€), … A cela, il faut ajouter les éventuels frais pour se rendre dans les gares périphériques desservies par la compagnie ferroviaire.

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et le journalisme, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2544 articles sur le blog de KelBillet.

2 Commentaires

  1. dupuy emilie dit :

    il est temps de faire quelques efforts pour l’ouest

  2. pas trop tôt dit :

    mieux vaut tard que jamais n’est-ce pas?

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *