left arrowAccueil blog

[SNCF] Le tracé de la LGV Sud-Ouest dévoilé

Le gouvernement vient de valider le projet de la ligne à grande vitesse Sud-Ouest (LGV Sud-Ouest) après 4 ans de négociations.

La LGV Sud-Ouest, prolongement de la ligne Sud-Est Atlantique actuellement en chantier, permettra de relier :

  • Bordeaux à l’Espagne
  • Bordeaux à Toulouse
  • Poitiers à Limoges

Le but de cette nouvelle ligne à grande vitesse est aussi d’améliorer la circulation des TER et des trains de marchandise tout en créant un rapprochement entre l’Atlantique et la Méditerranée.

Le trajet Bordeaux Paris ne durera plus que 2h en 2017 contre 3h21 actuellement. Le trajet Toulouse Paris sera quant à lui réduit à 3h en 2020 alors que celui-ci dure 5h32. Un gain de temps non négligeable pour vos voyages avec la SNCF.

Sources : Les Echos, Liberation

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et le journalisme, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2439 articles sur le blog de KelBillet.

2 Commentaires

  1. Roland dit :

    Contrairement aux idées reçues véhiculées par Alexandre, l’objectif de la LGV, n’est pas de permettre d’améliorer le trafic des TER et des trains de marchandises. Quand au gain de temps, il se fera entre Bordeaux et Tours. Sur le sud de Bordeaux, plusieurs études contradictoires à celle de RFF démontrent que la rénovation des lignes actuelles permet d’avoir des gains comparables.

    Ensuite aller plus vite, mais à quel prix, et pour qui ?

    Pour plus de renseignements allez jeter un coup d’œil sur ce site :

    http://accril.fr/spip/

  2. caricole dit :

    Roland a raison. De plus, il est faux de dire que Toulouse sera à 3h de Paris, c’est une valeur théorique pour un train qui ne s’arrêterait nulle part après son départ de Toulouse jusque Paris. A qui s’adresse-t-il alors ?
    Bordeaux-Espagne ? L’Espagne a gelé ses projets de LGV… avec quoi les payerait-elle ? Elle a même fermé une ligne après 6 mois d’exploitation, pour manque de passagers …
    Et on ne parle jamais du coût … Au moins 12 milliards pour Bordeaux-Hendaye et Bordeaux-Toulouse. Notre dette n’est-elle déjà pas assez … abyssale ? Les collectivités devront mettre la main à la poche. Comment financeront-elles encore des projets qui concernent TOUS les citoyens ? Alors que l’on sait que la rénovation des voies existantes permettrait déjà un gain de temps appréciable pour un coût bien moindre … Les politiques ont jeté aux oubliettes le rapport Pebereau, datant de 2005, intitulé « Rompre avec la facilité de la dette publique ». Il y était déjà noté que de nouvelles lignes LGV ne seraient pas rentables et coûteraient bien trop cher. Alors ? A qui profite le crime ???

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *