left arrowAccueil blog

TGV : gains de temps vers l’Atlantique et la Bretagne dès 2017

Lors de conférences de presse, SNCF a présenté ses deux nouvelles lignes à grande vitesse (LGV) vers la Bretagne et l’Atlantique qui permettront aux voyageurs des gains de temps significatifs.

 

TGV Sud-Europe Atlantique : Bordeaux à 2 heures de Paris

Prévue pour une mise en service le 2 juillet 2017, la nouvelle ligne TGV entre Paris et l’Atlantique est particulièrement attendue par les Bordelais. Ils sont 89% à considérer que cette ligne TGV est « une bonne nouvelle » selon un sondage IFOP réalisé en mars/avril 2016. Il faut dire qu’ils ne seront plus qu’à 2h04 de Paris contre 3h14 actuellement. 18,5 allers-retours sans arrêts seront effectués par jour entre Paris et la préfecture du département de la Gironde.

Selon les informations de SNCF, un train partira toutes les heures en journée depuis Bordeaux (toutes les 30 minutes en heures de pointe). Au total, ce seront 33,5 allers-retours qui seront effectués quotidiennement entre les deux villes et dont les trains desserviront également Saint-Pierre-des-Corps, Poitiers, Angoulême ou encore Libourne.

Le trajet Paris-Toulouse sera lui aussi impacté par la mise en place de cette LGV avec des temps de parcours qui passeront de 5h25 à 4h09. Le train Paris-Angoulême ne mettra quant à lui plus qu’1h43 contre 2h15 tandis que Pau ne sera plus qu’à 4h09 (5h20 aujourd’hui) et Hendaye à 4h30 (5h42 actuellement). Dans son communiqué, la compagnie ferroviaire précise que ce sont près de 27 villes qui bénéficieront de gains de temps notamment grâce à une optimisation des correspondances avec les trains TER. Pour ce faire, il sera nécessaire d’adapter près de 2500 horaires quotidiens, soit près d’un tiers des horaires de train en France.

SNCF espère attirer, d’ici 2019, 2,9 millions de passagers supplémentaires grâce à cette nouvelle offre et ces nouveaux trains. En effet, dès l’année prochaine, cette ligne disposera de 40 nouvelles rames TGV Duplex Atlantique (1 milliard d’euros) et de 24 rames Duplex rénovées. Les nouveaux TGV Duplex Atlantique permettront de bénéficier du WIFI à bord et auront un tout nouvel agencement intérieur pour assurer plus de confort.

 

TGV Paris – Bretagne : gain de temps de 40 minutes en moyenne

Du côté de la Bretagne, la mise en service de la nouvelle LGV devrait avoir lieu en mai 2017. Dans un communiqué, Barbara Dalibard, directrice générale de SNCF Voyageurs, indique que « cette nouvelle ligne va permettre à tous les Bretons de bénéficier de la grande vitesse avec des gains de temps de parcours pouvant aller jusqu’à 50 minutes grâce au travail qui a été réalisé sur les interconnexions. » Rennes ne sera plus qu’à 1h25 de Paris contre 2h04 actuellement, Brest sera à 3h25 (4h11 aujourd’hui) et Lorient à 2h56 (3h38 actuellement). Ce sont en tout une vingtaine de gares TGV qui bénéficieront de ces gains de temps en Bretagne parmi lesquelles Saint-Malo, Guingamp, Saint-Brieuc ou encore Quimper.

Selon les propos de Gérard Lahellec, vice-président de la Région, chargé des transports, relayés par Ouest-France, « la nouvelle grille horaire va permettre une meilleure articulation entre les TGV et les TER, les trains régionaux, sur toute la Bretagne. Ce n’est pas que Rennes qui va en profiter mais bien l’ensemble des villes avec un gain de temps appréciable et des trains rapides jusqu’à Brest ».

Le nombre d’allers-retours entre Paris et Rennes sera de 29,5 par jour (dont 12,5 directs). En 2017, SNCF ajoutera également deux allers-retours supplémentaires vers la pointe bretonne. A l’heure actuelle, les grilles horaires ne sont pas encore disponibles mais la compagnie ferroviaire a indiqué que le premier TGV permettra aux Rennais d’arriver à Paris vers 07H45 et le dernier de partir de Paris vers 21H15. Dans l’autre sens, le premier train permettra aux Parisiens d’arriver avant 9h et de repartir vers 21h30.

Barbara Dalibard a tenu à rassurer les voyageurs bretons : il n’y aura pas d’augmentation de prix sur ces trains. La compagnie ferroviaire indique savoir que les « clients sont très sensibles au prix » et précise que c’est pour cela que « l’offre OUIGO à petit prix » a été lancée vers la Bretagne tout en précisant que les trains « OUIGO, qui desservent Massy, Eurodisney et Roubaix, profitent aussi du gain de vitesse. »

Sources : Ouest-France, Les Echos, SNCF

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et la rédaction, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2812 articles sur le blog de KelBillet.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *