left arrowAccueil blog

Bus : la loi Macron adoptée, ouverture massive de lignes en perspective

Bus

Ce jeudi 9 juillet 2015, la loi Macron a été adoptée par le Parlement. Ce texte prévoit notamment la libéralisation des liaisons de bus inter-régionales, qui permet aux compagnies de ne plus être limitées par le cabotage. Actuellement, celles-ci étaient obligées de proposer les trajets franco-français sur une liaison internationale et devaient limiter le nombre de passagers effectuant un trajet en France.

La loi Macron abolit ces limites et les opérateurs de bus sont déjà prêts à proposer de nouveaux trajets aux voyageurs à la recherche de billets à bas prix.

 

6 principaux opérateurs en France

Depuis de nombreux mois, les principales compagnies de bus se préparent à la promulgation de la loi Macron. iDBUS, Eurolines, Starshipper, Megabus, Flixbus et isilines sont des noms que vous devriez être amenés à entendre de plus en plus souvent. Ces deux dernières ont fait leur arrivée sur le marché français que très récemment mais elles ont su attirer les voyageurs avec des tarifs de lancement extrêmement bas : à partir de 1€ pour Flixbus et dès 5€ pour isilines.

Car oui, l’un des principaux atouts du bus est le prix des billets qui reste accessible et ce même à la dernière minute. Une offre tarifaire qui séduit les personnes qui ne sont pas pressées, les temps de parcours étant plus important qu’en train ou en avion. Une porte-parole d’isilines confiait au Figaro : « Tous nos cars qui partiront de Paris ce vendredi (10 juillet, ndlr), vers Nantes, Rennes, Bayonne ou Strasbourg, sont pleins. »

 

Ouverture massive de lignes

La loi n’est pas encore promulguée mais cela n’empêche pas les compagnies de lancer de nouveaux trajets inter-régionaux dès maintenant. C’est notamment le cas d’isilines, dont les premiers bus ont pris la route aujourd’hui, en se limitant « aux étapes principales ». La porte-parole indique que le « service sera déployé massivement et tous les points d’arrêt prévus seront disponibles à la vente » dès la promulgation de la loi.

Et ça ne sera pas la seule ! Michel Seyt, président de la Fédération nationale des transports de voyageurs (FNTV) indique au Figaro : « La profession est en ébullition! À ce stade, nous estimons que, tous opérateurs confondus, 50 à 100 lignes nouvelles pourraient être créées rapidement en France et que 500 véhicules seront déployés sur ces lignes d’ici à la fin de l’année ».

Une vision que partage Pierre Cardo, président de l’autorité de régulation du transport en autocar, qui précisait en mars dernier que près de 100 nouvelles lignes seraient proposées à partir de cet été.

 

Comment s’y retrouver dans toutes les offres ?

Avec l’arrivée de nouvelles compagnies et le lancement de nouvelles lignes par celles-ci, le voyageur va être confronté à de nombreux prix différents pour un même trajet. Afin de les aider à trouver le meilleur prix, KelBillet intègre les offres des opérateurs de bus sur son moteur de recherche multi-transports mais a également lancé un site dédié au bus kelbus.fr. Celui-ci permet de comparer, en quelques clics, les meilleures offres de bus pour un trajet donné.

 

Infographie : le bus, où en est-on ?

Ci-dessous, retrouvez une infographie qui montre l’évolution de la réglementation du bus en France ainsi que les retombées attendues suite à la libéralisation de ce secteur.

Et vous, serez-vous du voyage ? Avez-vous prévu de tester le bus comme mode de transport pour vos prochains voyages ?

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et le journalisme, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2416 articles sur le blog de KelBillet.

5 Commentaires

  1. Keran dit :

    Les conditions de sécurité et de confort seront-elles respectées ? A un prix qui semble à peine arriver au niveau de celui du prix de revient, j’ai du mal à y croire, sincèrement.
    La tendance à une consommation discount m’interroge sur la qualité des prestations.
    Cordialement

  2. Chris74 dit :

    Je ne suis pas persuadé que cela soit une bonne idée. Certes, cela peut en être une pour ceux qui n’ont pas les moyens de voyager en train, mais niveau écologie, ce n’est pas ce qui se fait de mieux le bus…

  3. buatoi dit :

    bonne nouvelle , le train est devenu inabordable. Il m’est arrivé de prendre l’avion moions cher que le TGV

  4. bois57 dit :

    excellente nouvelle, je ne vais pas m’en priver ; le prix des billets de trains est de l’arnaque, juste pour les privilèges du personnel SNCF

  5. nicole dit :

    Je ne vois pas l interet de remplacer des lignes sncf existantes par des bus beaucoup plus dangereux et qui polluent ! Je prefere voyager moin30s si je n ai pas les moyens, mais en securite ! Si toutes les idees de Macron ressemblent a celles ci, je ne suis pas prete de voter pour lui !

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *