left arrowAccueil blog

Bus : que pensent les voyageurs des gares routières ?

Bus

Depuis l’ouverture à la concurrence du marché de l’autocar, la question de la qualité des gares routières est au cœur des réflexions. Avec 257 points d’arrêts desservis en France fin 2016, cette question est toujours au centre des préoccupations des compagnies. FlixBus, leader du secteur en France, a décidé d’interroger ses voyageurs sur leur perception de 116 gares routières et points d’arrêts présents sur le territoire. Voici les conclusions de cette étude réalisée auprès de 9972 voyageurs en novembre et décembre 2016.

 

Des voyageurs globalement satisfaits

Parmi les personnes interrogées, 67% ont jugé convenables les infrastructures utilisées par les compagnies de bus longue distance en France dont 20% les jugent excellentes. Cependant, il est à noter qu’en un an, le taux de mécontentement a augmenté de 5 points (14% en 2016). Pour Yvan Lefranc-Morin, directeur général de FlixBus cité par La Tribune, cela peut s’expliquer par un effet saisonnier car « l’hiver est une saison plus propice aux plaintes des usagers, à cause de la pluie et du froid, par rapport à un beau soleil ».

Pour qu’une gare routière ou un point d’arrêt soit jugé convenable, il faut la présence d’un abris (62%), de sièges (50%), de toilettes (44%). Ont également été cités la présence d’un panneau d’informations (37%), d’un service de restauration (32%), de poubelles (15%). L’accessibilité des gares ferme la marche avec 14%.

Yvan Lefranc-Morin considère qu’« il est inquiétant que des services de base disponibles dans un abribus urbain fassent parfois défaut pour des millions de voyageurs utilisant les cars Macron : le contraste est saisissant entre la mauvaise qualité de certaines infrastructures et le niveau de confort proposé à bord, largement supérieur à ce que propose la voiture individuelle et la majorité des trains. »

 

De meilleures infrastructures dans les villes moyennes

Si l’on s’intéresse aux résultats par ville, nous pouvons constater que celles de taille moyenne disposent d’une meilleure note que les grandes villes. Ainsi, le classement est dominé par les gares routières de Grenoble et Toulon (3,7/5) tandis que les gares de Massy (2,1/5) et Paris Bercy (2,5/5) occupent le bas du tableau. Les arrêts parisiens occupent, quant à eux, le bas du classement.

Pour Yvan Lefranc-Morin, ce classement reflète le fait que pour les villes moyennes « les cars Macron sont considérés comme un levier de développement local et contribuent à accroître l’attractivités des communes » et un effort est donc fait de la part des élus sur les infrastuctures utilisées par les compagnies de bus longue distance.

Sources : FlixBus, La Tribune, Le Figaro – Crédit Photo : Milky [FAL], via Wikimedia Commons

Tags:

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et le journalisme, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2416 articles sur le blog de KelBillet.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *