left arrowAccueil blog

Grève SNCF : quelles sont les conditions de circulation pour le mercredi 4 avril 2018 ?

Ce mardi 3 avril 2018, les employés de SNCF ont débuté leur mouvement de protestation longue durée contre la réforme de la compagnie ferroviaire. Le trafic SNCF devrait être perturbé deux jours sur cinq jusqu’au mois de juin selon le calendrier dévoilé par les syndicats. On fait le point sur les conditions de circulation attendues ce mercredi 4 avril.

 

Quelle est la situation durant la grève du mardi 3 avril ?

Ce mardi 3 avril, les conditions de circulation sur le réseau ferroviaire français sont extrêmement compliquées. Seulement 12% des trains TGV sont assurés (voir la liste des TGV concernés) tandis qu’uniquement 1 train sur 5 en moyenne circule sur le réseau TER. Du côté des OUIGO, l’ensemble des trains ont été annulés pour la journée du mardi 3 avril. Même constat pour les trains Lyria, France-Italie et France-Espagne qui ne circulent pas ce mardi.

Eurostar, Thalys et les TGV France-Allemagne ont, quant à eux, dû adapter leurs programmes de circulation pour ce premier jour de grève.

 

Quelles sont les prévisions pour la grève du 4 avril 2018?

La compagnie ferroviaire a dévoilé les conditions de trafic attendues lors de la journée du mercredi 4 avril 2018. Le mouvement sera encore très suivi en ce deuxième jour de grève sur les 36 journées de manifestation annoncées.

  • Le trafic TGV sera encore très perturbé avec 1 train sur 7 en moyenne. Voici le détail par axe :
    • TGV Est : 1 train sur 4
    • TGV Atlantique : 1 train sur 8
    • TGV Nord : 1 train sur 4
    • TGV Sud-Est : 1 train sur 10
  • OUIGO n’assurera aucun train le mercredi 4 avril 2018
  • Le trafic INTERCITÉS sera de nouveau très impacté par la grève SNCF. Comptez 1 train sur 8 pour les INTERCITÉS de jour (voir le détail ci-dessous). Les INTERCITÉS de nuit seront, quant à eux, assurés par des bus de substitution.
    • Paris-Rouen-Le Havre : 1 train sur 8
    • Paris-Caen-Cherbourg : 1 train sur 4
    • Paris-Limoges-Toulouse : 1 train sur 10
    • Paris-Nevers : 1 train sur 5
    • Paris-Clermont : 1 train sur 4
    • Paris-Amiens-Boulogne : 1 aller dans le sens Boulogne-Paris
    • Paris-St-Quentin-Maubeuge : 1 aller dans le sens Maubeuge-Paris
    • Bordeaux-Marseille-Nice : 1 train sur 6
    • Autres lignes INTERCITES : aucune circulation
  • Eurostar a annoncé que 14 trains seront supprimés ce mercredi 4 avril 2018. Vous pouvez retrouver la liste complète des trains impactés sur le site de la compagnie : https://www.eurostar.com/fr-fr/voyage/informations-trafic
  • Thalys a aussi décider d’adapter son programme de circulation en supprimant certains trains : https://www.thalys.com/fr/fr/info-trafic?news=18979. A noter que la compagnie a déjà annoncé que des trains seraient également impactés du 5 au 8 avril 2018.
  • De son côté, IZY, la compagnie low-cost de Thalys, a décidé de supprimer les trains suivants du 3 au 15 avril 2018 : n°9642, 9645, 9640, 9643, 9646 et 9655.
  • Aucun train Lyria ne circulera ce mercredi 4 avril. Il en sera de même pour les TGV France-Italie et les TGV France-Espagne
  • Les trains France-Allemagne seront impactés par le mouvement avec 1 train sur 3 de prévu.
  • 1 TER sur 5 sera en circulation durant cette journée de grève. Il est conseillé de consulter les impacts par région sur les sites dédiés de SNCF :
* Aquitaine
* Auvergne-Rhônes-Alpes
* Bourgogne Franche-Comté
* Bretagne
* Centre – Val de Loire
* Grand Est
* Limousin
* Nord-Pas-de-Calais
* Normandie
* Occitanie

* Pays de la Loire
* Picardie
* Poitou-Charentes
* Provence-Alpes-Côte d’Azur

 

Comment se tenir informé durant la grève du 4 avril 2018 ?

Afin d’être informé en temps réel des conditions de trafic de la SNCF durant la grève du mercredi 4 avril 2018, vous pouvez consulter les sites internet suivants :

Il est également possible d’être tenu informé par téléphone aux numéros suivants :

  • 0 805 90 36 35 pour les trains grandes lignes
  • 0 805 70 08 05 pour Transilien

A noter que SNCF a aussi mis en place des comptoirs d’information dans 22 gares françaises afin de renseigner les voyageurs. Ces comptoirs sont présents dans les gares suivantes :

  • En Île-de-France : Paris Montparnasse, Gare du Nord, Gare de l’Est, Gare d’Austerlitz, Gare de Lyon, Gare St-Lazare, Aéroport CDG2 TGV
  • Aix-en-Provence TGV, Bordeaux, Lille-Europe, Lille-Flandres, Lyon Part-Dieu, Marseille-Saint-Charles, Montpellier Saint-Roch, Nancy, Nantes, Reims, Rennes, Rouen, Strasbourg, Toulouse-Matabiau, Tours

 

Quelles sont les mesures commerciales proposées pendant la grève ?

Toutes les compagnies impactées par le mouvement de grève SNCF mettent en place des mesures commerciales afin de pouvoir échanger ou demander le remboursement des billets de train, notamment pour les personnes n’ayant pas pu voyager. Nous vous invitons à consulter le site officiel de la compagnie empruntée pour prendre connaissance des mesures commerciales proposées ou à consulter l’article suivant : Grève SNCF : kit de survie du voyageur.

 

Des solutions alternatives s’offrent-elles à vous ?

Avec l’annonce des grèves à venir, de nombreux voyageurs se reportent vers des solutions alternatives pour leurs déplacements. Quelles sont-elles ? On fait le point.

Que ce soit pour les trajets domicile-travail ou pour les voyages longue-distance, le covoiturage peut-être une solution à vos besoins. De nombreuses plateformes proposent de rembourser le covoiturage en cette période de grève – principalement pour les trajets domicile-travail – et cette solution peut donc être encore plus économique qu’habituellement. Cependant, toutes les plateformes ont vu leur nombre d’inscrits augmenter suite à l’appel à la grève de SNCF, et il n’est pas certain que des places libres soient encore disponibles à bord des voitures des conducteurs.

La location de voiture, auprès de professionnels ou de particuliers, peut également être une alternative pour vos voyages à venir. Luckyloc et Driiveme vous permettent par exemple de louer une voiture à partir d’1€ tandis que Drivy vous permet de louer une voiture à des particuliers. Que vous passiez par ce type de plateforme ou par des loueurs du type Hertz ou Sixt, vous pouvez réduire vos frais en proposant les places libres sur les sites de covoiturage. Et vous ferez sûrement des heureux parmi les voyageurs qui recherchent une place de covoiturage.

Le bus est également un mode de transport alternatif qui peut séduire en temps de grève. Prise électrique, wifi, sièges confortables, ce mode de transport à l’avantage de vous permettre de travailler durant le trajet. Les compagnies de bus ont vu les réservations augmenter fortement ces derniers jours, il ne faudra donc pas tarder à réserver vos billets si vous voulez obtenir une place à bord et avoir un prix intéressant. A l’instar des trains et de l’avion, le prix des places augmente à l’approche du voyage et en fonction du taux de remplissage. Fin 2017, les bus desservaient 245 villes sur 1 470 liaisons avec en moyenne 708 départs par jour.

Recherchez un mode de transport alternatif

Il est à noter qu’une alternative de covoiturage citoyen, similaire à de l’autostop, a également été mise en place durant la grève. Les conducteurs téléchargent un macaron sur le site https://autostop-citoyen.fr/, inscrivent leur destination et place celui-ci sur le pare-brise. Les conducteurs sont ensuite invités à se rendre devant les gares et sur les aires de covoiturage pour aider les passagers sans mode de transport. Du côté des voyageurs, les démarches sont similaires. Ils doivent inscrire la destination voulue sur un panneau et sont invités à se rendre devant les gares ou sur les aires de covoiturage pour tenter de trouver un conducteur qui va dans la même direction.

Crédit Photo : CC0 Public Domain via Pxhere

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et le journalisme, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2405 articles sur le blog de KelBillet.

5 Commentaires

  1. Catherine dit :

    Complètement scandaleux de ne voir aucun TGV lyria les 3 et 4 avril, alors que les prévisions donnaient 3 trains sur 4.
    De qui se moque t-on ?

  2. Anne dit :

    Prévoyant un déplacement de Mulhouse vers Avignon le week-end du 8-10 juin, je me demande quelle est la meilleure marche à suivre, notamment pour le vendredi, annoncé comme jour de grève. Dois-je réserver un billet comme si de rien n’était, et demander le remboursement si le train ne roule pas?

    • Pauline de KelBillet Pauline de KelBillet dit :

      Bonjour,
      Tout dépend de l’importance et des éventuels impératifs pour votre déplacement.
      Si votre présence est impérativement requise nous vous invitons vivement à privilégier un autre moyen de transport en cas de journée de grève. Si en revanche vous n’êtes tenu par aucun engagement libre à vous de réserver un billet de train et de vous faire rembourser le cas échéant si il est annulé.
      La décision vous appartient.
      Bien à vous,

  3. THIRIFAYS dit :

    Je dois prendre le Thalys ce samedi pour Paris Nord train n° 9422 , départ de Bruxelles Midi à 10h13 , ce train roulera-t-il ? Merci

    • Pauline de KelBillet Pauline de KelBillet dit :

      Bonjour,
      Les informations de circulation sont communiquées normalement la veille du jour de départ à partir de 17h.
      Bien à vous,

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *