left arrowAccueil blog

Un bateau fantôme rempli de rats cannibales à l’approche de nos côtes européennes ?

Un bateau fantôme rempli de rats cannibales est-il proche des côtes européennes ?

C’est l’information qui fait le tour des salles de presse depuis quelques jours. Un bateau fantôme, le Lyubov Orlova, rempli de rats serait-il en approche des côtes britanniques ? Oui à en croire le tabloïd « Sun » ou encore le journal « Indepedent » qui citent Pim de Rhoodes, un chasseur d’épaves.

 

Un bateau à la dérive

Le Lyubov Orlova, construit en 1976, est à la dérive depuis plus d’un an et demi après que le câble de remorquage a lâché pendant son transfert entre le Canada et la République Dominicaine où il devait être démantelé. Depuis plus aucune trace du bateau ou presque.

Le 23 février 2013, une balise de détresse se déclenche et permet à la National Geospatial-Intelligence Agency (NGA) de suivre le bateau qui se trouve à 800 km de son point de départ. Quelques jours plus tard c’est au milieu de l’Atlantique Nord qu’une nouvelle balise se déclenche. La NGA constate alors que le bateau dérive plus lentement laissant supposer un naufrage comme le souligne Libération.

 

Où se trouve le Lyubov Orlova ?

Depuis, plus aucun signe de vie de la part du Lyubov Orlova si ce n’est la déclaration de Pim de Rhoodes indiquant que le bateau se trouvait à proximité des côtes britanniques vraisemblablement avec des rats cannibales comme passagers. Une information démentie par les autorités sanitaires britanniques qui indique qu’il n’y a pas trace du navire.

Mais où est donc passé le Lyubov Orlova ? C’est à cette question que tente de répondre le blog Whre is Orlova qui nous apprend que ce n’est pas le premier bateau laissé à l’abandon et à la dérive en plein océan.

 

Vidéos du Lyubov Orlova

Retrouvez ci-dessous une vidéo expliquant l’histoire du Lyubov Orlova

L'incroyable histoire du Lyubov Orlova, un bateau infesté de rats cannibales à la dérive depuis un an par Gentside

Cette vidéo montre un zodiac s’approcher du Lyubov Orlova lorsque celui-ci était encore occupé par des hommes.

Sources : Liberation, GentSide, Independent, La voix de la Russie

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et le journalisme, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2499 articles sur le blog de KelBillet.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *