left arrowAccueil blog

Thalys : 1 000 passagers bloqués toute une nuit entre Paris et Bruxelles

Suite à un accident de personne peu avant 21h00 hier soir, près de 1 000 personnes ont vu leur voyage perturbé, certains devant même dormir à bord des rames Thalys la nuit de mardi à mercredi. Le trafic est revenu à la normal ce mercredi matin, le nombre de train ayant été doublé pour permettre d’acheminer tous les passagers à bon port.

Deux trains en provenance de Rotterdam (Pays-Bas) et d’Essen (Allemagne) ont été bloqué à Bruxelles. Parmi les 435 passagers présents à bord, certains ont décidé de regagner Rotterdam ou de dormir à l’hôtel tandis que 184 passagers ont passé la nuit à bord d’une « rame d’attente » jusqu’au départ prévu à 5h30 selon les informations d’un porte-parole.

Dans l’autre sens, les trains à destination de Bruxelles, Liège et Amsterdam ont dû faire demi-tour avec 600 passagers à bord. La moitié d’entre eux ont été hébergés dans des hôtels à Paris ou à Marne-la-Vallée. Certains passagers ont là aussi dormi dans des rames afin de pouvoir prendre le premier départ.

Des collations et des couvertures ont été distribuées aux passagers coincés dans les trains Thalys pour toute la nuit selon un porte-parole qui a également indiqué que « les gens sont compréhensifs » concernant la situation. Un sentiment pas nécessairement partagé sur Twitter où les passagers regrettaient un manque d’information.

Pour les passagers impactés par cet incident, la compagnie Thalys propose une compensation qui peut être obtenue en remplissant le formulaire disponible sur leur site.

Sources : LaLibre, RTBF

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et la rédaction, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2816 articles sur le blog de KelBillet.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *