left arrowAccueil blog

Reims : 300 euros d’amende pour avoir traversé la gare en écoutant de la musique

Reims : 300 euros d'amende pour avoir traverser la gare en écoutant la musique

Le quotidien L’Union-L’Ardennais vient de révéler qu’un conflit opposait depuis bientôt un an la SNCF à la famille d’un adolescent de 16 ans après que celui-ci a écopé d’une amende pour avoir écouté la musique en traversant la gare.

 

Un décret de 1942 pour justifier l’amende

Le 23 mai 2013, Anthony traverse comme chaque jour la gare de Reims pour rentrer chez lui après sa journée de cours. Lors de la traversée du tunnel souterrain de Clairmarais, sa musique semble trop forte et gêner les autres voyageurs selon le Figaro qui ne précise pas si l’adolescent portait ses écouteurs.

Le jeune homme écope alors d’une amende de 45€ auquel s’ajoute 30€ de frais de dossier puisqu’il n’était pas en mesure de payer tout de suite. Un an plus tard, l’amende s’élève à 300€, la mère de l’adolescent refusant de payer une amende qu’elle juge injustifiée.

Pour montrer que cette amende est tout à fait valable, la SNCF a ressorti un décret datant du 22 mars 1942 qui interdit « aux voyageurs et aux autres usagers de faire usage sur les quais d’appareils ou instruments sonores ». Une porte-parole a indiqué que « la SNCF veille à la tranquillité et au confort de ses voyageurs, c’est dans ce contexte que ce garçon a été verbalisé. » Mais qu’en est-il alors des pianos placés dans les gares SNCF qui peuvent eux aussi déranger les voyageurs qui attendent le train ? Et les personnes téléphonant sur les quais ? Les personnes en faisant usage seront-elles toutes verbalisées sur la base de ce décret qui semble toujours appliqué ?

 

La famille soutenue par UFC-Que Choisir

Le dossier de la famille d’Anthony qui l’oppose à la SNCF a été repris par l’association UFC-Que Choisir. Lionel Gazeaux, président de l’association demande l’annulation de la procédure en cours. La compagnie ferroviaire indique de son côté que des démarches ont été entreprises pour trouver un terrain d’entente, sans succès. Affaire à suivre mais soyez prudent et baissez le volume si vous utilisez vous aussi un baladeur en gare sous peine de recevoir à votre tour une amende.

Source : Le Figaro, Le Monde, L’union-Ardennais – Crédit Photo : JPRoche

Tags:

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et la rédaction, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2596 articles sur le blog de KelBillet.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *