left arrowAccueil blog

[SNCF] Bientôt plus de transparence sur les tarifs et sur le e-billet ?

Bernard Cieutat, le médiateur de la SNCF, a rendu vendredi dernier un rapport au sein duquel il recommande d’améliorer l’information sur les tarifs SNCF et sur le e-billet.

 

Les règles des tarifs difficilement accessibles

Le médiateur de la SNCF a été consulté à de nombreuses reprises durant l’année 2011 sur les règles liées aux tarifs SNCF. Même si elles sont accessibles sur Internet, ces règles ne sont pas suffisamment mises en avant. Le voyageur ne connaît pas toujours les conditions d’échange, de remboursement, … liées au tarif de son billet. Il est demandé à la SNCF de faciliter l’accès à ces informations.

L’un des autres points noirs soulevés par le médiateur est le transport de vélo. Saviez-vous que vous devez avoir un billet de train pour votre vélo ? Que vous pouviez avoir une amende si vous ne démontez pas les pneus de votre vélo dans certains trains ? Sans doute que non et c’est pourquoi le médiateur souhaite que les passagers soient mieux informés sur les différentes subtilités de certains services et billets.

 

Le e-billet, importante source d’amendes

Pour rappel, le e-billet est un billet électronique qui a été lancé par la SNCF en 2009 et qui est disponible sur une sélection de trajet. Il s’agit de l’équivalent du e-ticket que vous obtenez lorsque vous réservez un billet d’avion. Mais pourquoi ce billet est-il la cause de nombreuses amendes ?

Le e-billet est un billet nominatif et le nom du passager est saisi dès la réservation du billet. Or, de nombreux voyageurs, suite à une erreur dans leur nom ou prénom, se sont vus infliger une amende qui peut aller jusqu’à 128€.

Pour éviter cela, le médiateur conseille de « renforcer la communication sur les règles d’utilisation des e-billets et [sur] les sanctions encourues ». D’autant plus que de nombreuses personnes choisissent ce billet sans véritablement le savoir, le e-billet étant coché par défaut sur les trajets sur lesquels il est disponible.

A noter : La solution la plus simple pour ne pas avoir d’amende à cause du nom saisi est d’opter pour le bon vieux billet classique. Il n’est pas nominatif, le nom inscrit sur le billet ne faisant référence qu’au dossier.

Nous avions déjà indiqué dans un précédent article qu’il fallait refuser les e-billets pour le tarif Prem’s. En effet, en cas d’imprévus, vous ne pouvez pas revendre ce type de billet de train sur KelBillet.com puisque celui-ci est nominatif et que le nom du passager ne peut pas être modifié. C’est pourquoi la solution est de choisir le billet classique cartonné (envoi gratuit par courrier, retrait en borne libre service, en gare ou au guichet) qui peut-être revendu sans problème sur KelBillet.

Le médiateur de la SNCF a été saisi à 4339 reprises en 2011 et a mis en moyenne 58 jours à répondre aux personnes concernées. Dans environ 50% des cas, il était favorable ou partiellement favorable au passager. Si vous avez besoin de le contacter suite à votre voyage avec la SNCF, vous pouvez le contacter sur le site dédié : http://www.mediateur.sncf.com/

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et le journalisme, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2434 articles sur le blog de KelBillet.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *