left arrowAccueil blog

[SNCF] TGV low cost : précisions sur les tarifs

Après l’annonce du lancement du TGV low cost en 2013, Barbara Dalibart, directrice de SNCF voyages, a tenu à apporter quelques précisions au journal « Le Parisien ».

 

Un billet 25% moins cher pour le TGV low cost

Alors que les premières informations laissaient présager d’un tarif fixe et unique pour les billets de train, la directrice de SNCF Voyages a indiqué qu’il n’en serait rien. Le prix d’appel des billets du TGV low cost sera vraisemblablement en dessous des 25€. Le prix des billets sera évolutif comme pour iDTGV et sera 25% inférieur au tarif moyen d’un billet TGV classique.

 

Confort comparable aux TGV classiques ?

Même si le TGV low cost accueillera 1200 voyageurs au lieu de 1000 pour les TGV classiques, Barbara Dalibart a indiqué que les sièges seront aussi larges que les sièges actuels. De plus, ils permettront d’accueillir un bagage en dessous.

Pour rappel, un seul bagage est compris dans le prix du billet, un éventuel second bagage sera payant.

 

Aucun frais de dossier sur le TGV low-cost

Alors que les compagnies aériennes appliquent des frais de dossier et parfois des frais liés aux cartes bancaires, la SNCF a décidé de ne pas appliquer ces règles afin de garantir un prix attractif.

 

Une offre low-cost vraiment intéressante ?

Barbara Dalibard a confirmé que les passagers devront se présenter au moins 45 min avant le départ du train pour éviter la fraude à bord des TGV low cost. Comme l’expliquait notre précédent article, les gares concernées par le TGV low cost sont excentrées. Il faudra donc ajouter le temps de transport pour s’acheminer vers les gares concernées. Soit 35 minutes de trajet en RER entre la gare SNCF de Marne-la-Vallée et le centre de Paris, 30 minutes supplémentaires entre la gare SNCF Lyon Part Dieu et la gare Saint Exupéry Aéroport.

En plus du temps supplémentaire, il faudra prendre en compte le coût des transports en commun. Cette offre low cost ne devrait donc pas concurrencer les billets Prem’s mais s’adressera plutôt aux voyageurs qui achètent leurs billets à la toute dernière minute.

Source : Le Parisien

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et le journalisme, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2430 articles sur le blog de KelBillet.

Un commentaire

  1. zeg1 dit :

    20% de passagers en plus par rame ça promet… déjà que c’est très limite en seconde !!!

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *