left arrowAccueil blog

Voyage : la carte d’identité à validité prolongée refusée dans de nouveaux pays

Depuis janvier 2014, le gouvernement français a décidé de prolonger la validité des cartes d’identité délivrées entre le 1er janvier 2004 et le 31 décembre 2013. Celles-ci sont désormais valide pour une durée supplémentaire de 5 ans par rapport à la date inscrite au dos.

Certains voyageurs se sont heurtés aux refus des douaniers de considérer cette carte comme valide notamment au Maroc ou en Tunisie. Quelques mois après l’entrée en vigueur de la nouvelle date de validité, le SNAV, l’organisme des professionnels du voyage, avait relaté plusieurs mésaventures de voyageurs alors même que ceux-ci avaient suivi les recommandations du ministère de l’Intérieur en imprimant dans la langue du pays d’accueil le « document de voyage, expliquant cette prolongation, qui ne nécessite aucune démarche de la part des personnes concernées. »

 

Nouveaux refus de la carte à validité prolongée

Les voyageurs seront de nouveau confrontés à ces problèmes dans deux nouveaux pays puisque, comme le relate Que Choisir, la Norvège et la Belgique ont décidé de ne pas reconnaître comme valide les cartes dont la date de validité indiquée au dos a expiré. Cela pourrait entraîner des refus d’embarquement pour ceux qui doivent prendre un avion au départ ou en correspondance de ces pays. Au niveau du Thalys, si les contrôles d’identité restent rare, ils peuvent malgré tout avoir lieu et un refus d’embarquement peut donc également se présenter.

 

Préférez l’utilisation du passeport

Au 16 juin 2016, le gouvernement indiquait que les pays suivants acceptaient la carte d’identité prolongée automatiquement : Andorre, Bulgarie, Croatie, Grèce, Hongrie, Lettonie, Malte, Monaco, Monténégro, République tchèque, Saint-Marin, Serbie, Slovénie, Suisse, Tunisie (uniquement si vous êtes binational ou s’il s’agit d’un voyage de groupe organisé par un professionnel du tourisme), Turquie. Si vous voyagez avec une carte d’identité dont la date de validité a été automatiquement prolongée, il est vous faut vous munir de la fiche d’information traduite dans la langue du pays disponible sur le site du Ministère de l’Intérieur. Attention, car même si vous disposez de cette fiche, les douaniers peuvent refuser votre carte d’identité.

Pour les autres pays qui n’ont pas transmis leurs directives ou qui refusent la carte prolongée, il est recommandé de se munir d’un passeport valide (86€ pour la création) à la place de la carte d’identité ou de demander un renouvellement de sa carte d’identité. Cependant, concernant cette dernière possibilité, Que Choisir précise que cela est généralement refusé.

Sources : Que Choisir, Ministère des Affaires Etrangères – Crédit Photo : DR

Tags:

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et le journalisme, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2394 articles sur le blog de KelBillet.

Un commentaire

  1. Sosso dit :

    Pour information j’ai pris l’avion à Marseille avec une carte périmée pour aller au portugal via Bruxelles et je suis passer sans problème au mois de juin et pour le retour j’ai pris faro portugal via lisbonne sans problème aussi.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *