left arrowAccueil blog

Aérien : perturbations à prévoir suite au réveil du volcan islandais Bardarbunga ?

Après la pagaille de 2010, suite à l’éruption du volcan Eyjafjallajökull, les autorités aériennes sont particulièrement attentives à l’activité du volcan islandais Bardarbunga. Celui-ci s’est réveillé le samedi 16 août suite à un puissant tremblement de terre.

Situé sous le plus grand glacier du pays, le volcan pourrait provoquer d’importants nuages de cendres s’il entrait en éruption et il provoquerait des perturbations pour les vols au Nord de l’Europe et en Atlantique Nord. En 2010, l’éruption d’Eyjafjallajökull avait entraîné la plus grande fermeture d’espace aérien en Europe en temps de paix : plus de 100 000 vols avaient été annulés sur un mois et plus de huit millions de passagers furent bloqués.

 

« Agitation élevée »

L’institut météorologique islandais (OMI) a relevé à « orange » le niveau d’alerte pour l’aviation. Ce niveau signifie « agitation élevée ou en hausse avec potentiel accru d’éruption » et constitue le dernier niveau avant celui activé lorsqu’un volcan entre en éruption.

L’OMI a indiqué que « pour l’instant il n’y a pas de signe d’éruption, mais nous ne pouvons pas exclure que l’activité actuelle puisse déboucher sur une éruption sous-glaciaire explosive, qui conduise à une inondation et à une émission de cendres. » De son côté, Bryndis Brandsdottir, géophysicienne de l’Université d’Islande, a précisé que le magma ne semblait pas s’être rapproché de la surface, restant « de trois à sept kilomètres en dessous ». Avec plus de 2 600 séismes en quatre jours dus à l’activité du volcan, le risque d’une éruption n’est malgré tout pas à exclure.

Source : Le Figaro, Le Monde, La Nouvelle République – Crédit Photo : mbl.is/Á​rni Sæ­berg

Tags: ,

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et le journalisme, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2406 articles sur le blog de KelBillet.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *