left arrowAccueil blog

Avion : les passagers bientôt mieux remboursés en cas de retard ou d’annulation

Seulement 2% des passagers de l’aérien ont le droit d’obtenir actuellement une compensation en cas de retard ou d’annulation de leur vol. Afin de mieux protéger les droits des passagers, la commission transports et tourisme du Parlement européen a décidé de renforcer les règles permettant l’indemnisation et l’assistance des passagers.

 

Modifier les indemnisations

Les députés européens ont retravaillé les conditions d’obtention des indemnisations. Actuellement, les passagers dont les vols sont en retard de 3 heures ou plus peuvent obtenir 250 euros pour un trajet jusqu’à 1500 km, 400 euros pour un trajet de plus de 1500 km et 600 euros pour un trajet de plus de 3000 km.

Avec la nouvelle proposition, l’indemnisation serait progressive et comme suit :

  • 300€ pour les retards excédant trois heures pour des vols jusqu’à 2 500 km
  • 400€ pour les retards excédant cinq heures pour les vols jusqu’à 6 000 km
  • 600€ pour les retards excédant sept heures pour les vols de plus de 6 000 km

Cette nouvelle indemnisation peut paraître favorable aux compagnies aériennes mais il en est rien comme l’indique Air Journal. En effet, les vols long-courrier (de plus de 6000km) sont déjà bien protégés, il est donc logique que la commission se penche sur les vols qui posent le plus de problème à savoir les vols court et moyen-courrier.

Il est intéressant de noter aussi qu’actuellement si votre vol accuse un retard de 5 heures ou plus, vous pouvez décider de ne plus poursuivre votre voyage. Vous serez alors remboursé et ramené au point d’origine de votre voyage. Ce délai pourrait être réduit à 3 heures avec la réforme engagée par la commission européenne.

 

Réduire les circonstances extraordinaires

Les compagnies jouent beaucoup sur le flou lié aux circonstances extraordinaires qui permettent de limiter ou de refuser le remboursement des passagers. Afin de réduire l’utilisation de cette excuse pour refuser un remboursement, les eurodéputés ont établis une première liste de circonstances extraordinaires qui peuvent justifier un refus. Parmi ces circonstances, nous trouvons les grèves, les sabotages ou certaines circonstances météorologiques. Cette liste pourra être révisée par la commission Transport afin d’inclure des évènements auxquels les eurodéputés n’auraient pas pensé.

Sources : Tour Hebdo, Air Journal, Euractiv

Tags:

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et la rédaction, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2596 articles sur le blog de KelBillet.

Un commentaire

  1. Francois dit :

    Bonjour,
    En cas de retard, d’annulation ou de surbooking de votre vol vous pouvez aussi déposer une réclamation via les compagnies spécialisées. ClaimFlights FR réunis des experts en demande de dédommagement des passagers auprès des compagnies aériennes.
    C’est simple, rapide et efficace, en quelques minutes vous pouvez déposer votre réclamation sur http://www.claimflights.fr
    Bonne journée

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *