left arrowAccueil blog

Grève dans l’aérien : au moins 20% des vols annulés jusqu’à dimanche

Après la grève SNCF de la semaine dernière, les voyageurs ne seront cette fois-ci pas épargnés dans l’aérien. Le préavis de grève qui court jusqu’au 29 juin a été déposé par le syndicat Unsa-ICNA, minoritaire chez les contrôleurs aériens. Ce mouvement social devrait impacter de nombreux vols cette semaine et notamment ceux qui concernent les premiers départs en vacances.

 

20% de vols annulés

La Direction Générale de l’Aviation Civile a demandé aux compagnies aériennes d’adapter le programme de vols au regard de la grève en réduisant de 20% les vols au départ et à l’arrivée de certains aéroports français. Parmi ceux concernés, nous retrouvons Lyon, Marseille, Toulouse, Bordeaux, Paris Orly, Paris Charles de Gaulle et Paris-Beauvais.

Les vols impactés sont majoritairement à destination du sud de la France ou sur les trajets à destination de l’Europe du Sud et du Maghreb.

Parmi les compagnies aériennes touchées par cette grève nous retrouvons : easyJet, TAP Portugal, Alitalia, Royal Air Maroc, Aigle Azur, Iberia, Vueling, Luxair, HOP!, British Airways, Lufthansa, Twin Jet, Turkish Airlines, Air Nostrum ou encore Ryanair. De son côté Air France a indiqué qu’elle assurerait l’intégralité des vols long-courriers et 90% des des vols court et moyen-courriers.

Nous vous conseillons, si vous devez voyager dans les prochains jours en avion, de prendre contact auprès de votre compagnie aérienne pour savoir si votre vol est annulé.

 

Protester contre le plan européen de performance

Comme expliqué la semaine dernière, le syndicat Unsa-ICNA souhaite protester contre le plan de performance de la Commission européenne, destiné à faire baisser le coût du contrôle du trafic aérien. La grève devait à l’origine être suivie par l’un des syndicats majoritaires parmi les contrôleurs aériens mais ce celui-ci a décidé de lever son préavis de grève. Une chance pour les voyageurs car sinon plus de 70% des contrôleurs auraient été en grève et les impacts sur le trafic beaucoup plus importants.

La Fédération nationale de l’aviation marchande (FNAM) condamne cette grève dans un communiqué : « Au regard de la situation du secteur en France, dont la santé économique reste fragile, ce mouvement social va impacter essentiellement, et une fois de plus, les compagnies aériennes françaises et leurs passagers. Comme ce fut le cas en 2013 (grève en juin puis en octobre), et encore en janvier dernier, ce nouveau mouvement social, même si ses effets semblent désormais se limiter aux seules dessertes vers le sud, entraînera, au plus mauvais moment de l’année, des perturbations avec retards et annulations de vols et viendra pénaliser les clients, les compagnies aériennes basées en France et leurs sous-traitants. »

Sources : Air Journal, Le Figaro, Le Monde

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et la rédaction, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2795 articles sur le blog de KelBillet.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *