left arrowAccueil blog

Ryanair : des passagers mécontents dévalisent leur avion

Ryanair : des passagers mécontents dévalisent leur avion dérouté

Les passagers d’un vol Rabat-Beauvais effectué par la compagnie Ryanair ont dévalisé leur avion après avoir refusé de descendre de l’appareil qui avait été dérouté sur Nantes. Selon le site Metronews, une centaine de passagers sont restés à bord se servant allégrement en « nourriture, boissons surtout alcoolisées, cigarettes, parfums et tout ce qui avait un peu de valeur ». Retour sur ce vol mouvementé.

 

Un vol de 7h au lieu de 2h30

Alors que le vol Rabat-Beauvais ne devait durer que 2h30 celui-ci va finalement durer 7 heures. En cause, la nécessité de se poser à Madrid à cause d’un passager malade. Après avoir déposé le voyageur souffrant, l’avion redécolle direction Beauvais. Mais avec le retard pris, l’avion n’est plus autorisé à atterrir à l’aéroport d’arrivée, un couvre-feu interdisant les avions de se poser sur le tarmac de Beauvais après minuit.

L’avion est alors dérouté vers l’aéroport de Nantes où il se pose un peu après minuit. C’est alors que les « problèmes » commencent.

 

Intervention de la police

Tandis que l’équipage de l’avion quitte l’appareil avec une partie des passagers, une majorité des voyageurs reste à bord pour faire part de leur mécontentement. Certains d’entre eux décident alors d’aller se servir dans les réserves de l’appareil comme le confirme une vidéo postée sur Youtube (qui a été supprimée par la suite).

De leur côté les passagers se défendent de cette accusation de pillage comme le révèle le journal Metronews qui cite des passagers : « je ne suis ni un pilleur ni un preneur d’otage. Nous étions fatigués, énervés par une situation mal gérée, nous avions soif, nous avions faim, nous n’avions aucune information sur notre sort, et donc en proie aux rumeurs les plus délirantes ». « Nous nous sommes permis de nous dédommager nous-mêmes en prenant les boissons et la nourriture. Après 7 heures enfermés, au lieu de 2h30, les gens ont besoin de se restaurer, surtout que dans l’aéroport il n’y avait pas de nourriture ».

Devant cette situation ubuesque, la police a été appelée en renfort afin d’éviter tout débordement supplémentaire.

 

Retour en bus

Après de nombreuses négociations avec la compagnie, les passagers ont accepté de quitter l’appareil pour rejoindre Beauvais en bus. Un voyage d’un peu plus de cinq heures qui s’ajoute aux nombreuses heures d’attentes et qui n’a pas dû diminuer la frustration des passagers.

De son côté la compagnie aérienne n’a pas encore réagi sur ces scènes de pillage à bord de son appareil. Affaire à suivre.

Sources : Metronews, Presse Ocean, Deplacements Pros

Tags: ,

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et le journalisme, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2499 articles sur le blog de KelBillet.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *