left arrowAccueil blog

Bus : 3,4 millions de passagers et 191 villes desservies en moins d’un an

Bilan arafer marché bus

Bus

L’ARAFER, l’autorité de régulation des activités ferroviaires et routières, a publié le bilan complet du 2ème trimestre 2016 du marché du bus en France. Avec 1,5 million de passagers transportés du 1er Avril au 30 Juin 2016, le bus continue son développement et enregistre une hausse de 39% de la fréquentation par rapport au 1er trimestre.

Depuis la libéralisation du marché en août 2015, c’est déjà plus de 3,4 millions de passagers qui ont voyagé sur l’une des 257 lignes proposées par les principales compagnies : FlixBus, OUIBUS/Starshipper, Megabus, Eurolines/isilines et Migratour.

 

191 villes desservies par le bus en France

Villes desservies au 30 Juin 2016 - Crédit : ARAFER

30 nouvelles lignes ont été ouverte au cours du 2ème trimestre, permettant d’étendre le réseau à 191 villes desservies au 30 Juin 2016 (contre 150 à la fin du 1er trimestre).

En dehors des 4 villes françaises de plus de 400 000 habitants qui sont bien évidemment desservies (Paris, Marseille, Lyon et Toulouse), le réseau couvre 86% des villes comptant entre 100 000 et 400 000 habitants, et 43% des villes dont la population est comprise entre 50 0000 et 100 000 habitants.

Malgré 42 nouvelles villes de moins de 50 000 habitants désormais desservies au 30 Juin 2016 (comparé au 1er trimestre 2016), les opérateurs de bus couvrent à l’heure actuelle seulement 10% des villes de moins de 50 000 habitants.
 
Recherchez un billet de bus
 

Les opérateurs ajustent leurs offres pour chercher la rentabilité

Depuis la libéralisation du marché, Le chiffre d’affaires des compagnies de bus s’élève à 40 millions d’euros HT dont 19 millions réalisés au 2ème trimestre 2016 (+56% par rapport au 1er trimestre). Cette nette progression s’explique par l’augmentation de la recette moyenne par passager aux 100 km de 40 centimes d’euros et par l’ajustement des offres.

Afin d’améliorer le taux de remplissage des bus (autour de 30% au 1er trimestre 2016), les opérateurs ont ajusté la fréquence des services sur certaines lignes et la desserte de certains arrêts. Bilan: le taux de remplissage atteint désormais les 41%. Les compagnies de bus adaptent par ailleurs leur service à la saisonnalité: de nouvelles dessertes on été ouvertes sur le bord de mer au 2ème trimestre tandis que certaines villes montagneuses ne sont plus desservies.

Source : Arafer – Crédit Photo : DR

Tags:

A propos de l'auteur : Rodolphe de KelBillet

Rodolphe de KelBillet

Chargé de Web-marketing Europe chez KelBillet, je suis passionné par l'univers du web et des voyages. Ayant vécu plusieurs années au Royaume-Uni, j'apprécie particulièrement la culture et les paysages britanniques.

a écrit 24 articles sur le blog de KelBillet.

Un commentaire

  1. Charlotte dit :

    Je profite de cet article pour mettre en garde les potentiels clients d’Eurolines.
    J’ai voyagé avec eux cet été pour un trajet qui aurait du durer 12h et qui aura duré 16h aussi bien à l’aller qu’au retour. Les bus (des sous traitants espagnols) sont préhistoriques, les chauffeurs désagréables, les itinéraires modifiés en cours de route, le service client (pendant ou après le voyage) littéralement inexistant!!
    Le leader du marché ne le restera pas longtemps à ce rythme et je suis convaincue que toutes les nouvelles compagnies qui ont tout à prouvé sont déjà largement meilleures.
    Je dis ça en toute objectivité, je voyage beaucoup et je connaissais Eurolines mais le niveau est lamentable.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *