left arrowAccueil blog

Bus : baisse du nombre de passagers et des fréquences au 1er trimestre 2017

Bus

L’ARAFER, l’autorité de régulation des activités ferroviaires et routières, a récemment publié son bilan du 1er trimestre 2017 dans le secteur de l’autocar. Combien de personnes ont emprunté ce mode de transport ? De nouvelles lignes ont-elles été proposées ? On fait le point.

 

1,35 million de voyageurs transportés

Au cours du premier trimestre 2017, 1,35 million de passagers ont pris place dans un bus circulant entre deux villes françaises. S’il s’agit d’une hausse de 25% par rapport à la même période en 2016, on constate de nouveau un recul par rapport au trimestre précédent (-13 %). Une seconde baisse consécutive après celle observée entre le 3ème et le 4ème trimestre 2016. Avec le printemps et l’été, le nombre de personnes transportées devrait de nouveau repartir à la hausse.

Recherchez un billet de bus pour voyager en France

 

Hausse des liaisons mais baisse des fréquences

De janvier à mars 2017, les principales compagnies de bus (OUIBUS, FlixBus, isilines/Eurolines) ont continué à ajuster leurs offres. 204 villes sont désormais desservies (180 fin 2016) dans 79 départements français et permettent à 49% de la population d’être à moins de 10 kilomètres d’un point d’arrêt.

Les nouvelles liaisons proposées au cours du 1er trimestre (1073 contre 985 fin 2016) correspondent avant tout à des besoins saisonniers vers la montagne et vers le littoral. Cette adaptation des compagnies à la saisonnalité entraîne également une baisse du nombre de fréquences entre janvier et mars, période creuse dans le secteur. Ainsi, les différentes compagnies ont fait varier le nombre de départs quotidiens entre la semaine (période creuse) et le week-end (période de pointe) même sur les trajets les plus demandés comme les bus Paris-Lille ou les car Paris-Lyon. En moyenne, 560 départs par jour ont été effectués au 1er trimestre contre 724 de octobre à décembre 2016.

Si FlixBus reste la compagnie à desservir le plus de villes et à proposer le plus de liaisons (2/3 des villes et liaisons commercialisées) dont une grande partie en exclusivité, c’est bien OUIBUS qui propose le plus de départs quotidiens. Cela s’explique par l’arrêt de l’activité de Megabus qui avait été reprise par FlixBus.

Enfin, en ce qui concerne les tarifs, ceux-ci ont connu une baisse par rapport au trimestre précédent (-8.5%). Entre janvier et mars 2017, le prix moyen s’élevait à 4,3€ HT pour 100 km.

Trouvez un billet de bus

 

Les lignes de moins de 100 km toujours sous exploitées

Au 31 mars 2017, 264 lignes inférieures à 100 kilomètres (205 liaisons distinctes) étaient commercialisables par les compagnies de bus mais seulement 63 liaisons l’étaient effectivement. Parmi ces 63 lignes, 61 l’étaient dans le cadre d’une ligne longue-distance.

En 3 mois, ces lignes ont accueilli 7 360 passagers soit environ 2 % des passagers transportés sur les lignes intégrant celles-ci.

Source : ARAFER – Crédit Photo : DR

Tags:

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et le journalisme, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2416 articles sur le blog de KelBillet.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *