left arrowAccueil blog

La SNCF veut limiter à 1 heure les grèves spontanées de cheminots

Avec la hausse des agressions contre les cheminots, le nombre de grèves spontanées, ou plutôt l’exercice du droit de retrait, est lui aussi en augmentation. Des grèves qui peuvent parfois pénaliser des voyageurs toute une journée comme ce fut le cas récemment à la gare Saint-Lazare.

 

Une heure de grève maximum ?

Même si Guillaume Pepy ne conteste pas ce droit de retrait en cas d’incident, il souhaiterait que celui-ci ne dure qu’une heure comme il l’a indiqué au micro d’Europe 1. « Qu’une délégation soit reçue par le préfet dans ces situations là, qu’on fasse une conférence de presse avec les syndicats pour alerter l’opinion, mais pas plus d’une heure, ce serait raisonnable. » Et de renchérir : « il faut tenir compte du sentiment d’émotion. Les cheminots ont des tripes, ils sont comme tous les salariés. Mais en même temps, il n’y a aucune raison de pénaliser des centaines de milliers de personnes ».

 

Des syndicats divisés sur le sujet

Cette sortie de Guillaume Pepy est perçue différemment selon les syndicats. Du côte de la CFDT on considère que « la grève n’est pas la meilleure solution, même si c’est souvent après un mouvement spontané que les cheminots ont obtenu des mesures contre les agressions. Nous souhaiterions un autre niveau de dialogue et de réelles mesures de prévention en amont. »

Pour la CGT cheminots, le discours est bien différent : « C’est complètement aberrant de faire ce genre de réflexion. Comment peut-on exiger des cheminots qu’ils ne s’arrêtent qu’une heure? Bientôt ce sera une minute de silence. Guillaume Pepy tente de culpabiliser les cheminots. C’est complètement aberrant de faire une normalisation de ce genre de situation. Je ne suis pas d’accord ».

Dans tous les cas une solution devra être trouvée afin de ne pas pénaliser des centaines de milliers de personnes lors de ces grèves spontanées sous peine de voir l’image des cheminots se dégrader encore un peu plus auprès des voyageurs.

Sources : 20minutes, Le Figaro, Economie Matin

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et le journalisme, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2499 articles sur le blog de KelBillet.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *