left arrowAccueil blog

SNCF : le prix des billets de train va-t-il augmenter en 2016 ?

Chaque nouvelle année s’accompagne à la SNCF d’une hausse des tarifs des billets de train afin d’impacter la hausse de l’inflation ou de poursuivre les investissements. Invité du « Grand Jury » RTL, Le Figaro, LCI, Guillaume Pepy a abordé la question des tarifs de 2016 et fait quelques annonces sur les trains OUIGO et INTERCITES 100% Eco.

 

Multiplication des petits prix

En 2014, la hausse annoncée du prix des billets était de 2,8% et en 2015 de 2,6% en 2015. Quid de 2016 ? A l’heure actuelle, aucune hausse n’est prévue comme l’a confirmé Guillaume Pepy sur le plateau du « Grand Jury » tout en nuançant ses propos par la suite en indiquant que la décision finale n’était pas encore prise. En effet, la hausse ou la baisse du prix des billets doit d’abord être validé par le gouvernement. Si pour le moment, nous ne savons donc pas si le prix d’appel des billets SNCF sera revu à la hausse, Guillaume Pepy a profité de son passage dans l’émission pour faire plusieurs annonces.

Le président de SNCF, qui a confirmé que les « Français trouvent que le train est cher », souhaite que 30% des billets TGV soient proposés à bas prix (entre 35 et 40€) d’ici 2017. Guillaume Pepy a également affirmé que les offres low-cost de SNCF seraient développées dès 2016.

Ainsi, les trains OUIGO verront leurs destinations doublées en 2016 notamment vers Nantes et Rennes. Les trains INTERCITES 100% Eco seront également déployées vers Nantes et Strasbourg avec des billets disponibles entre 15 et 35€. Des offres qui visent à « aider les Français à voyager moins cher » selon le président de SNCF.

 

Une taxe de sûreté ?

Interrogé sur une possible taxe de sûreté répercutée sur le prix des billets (de 0,50€ à 1€ selon les propos d’un intervenant), Guillaume Pepy a précisé être en attente d’un rapport du parlement qui se penche sur la question. Cette taxe a été évoquée par Gilles Savary qui a travaillé sur un certain nombre de propositions afin de réformer le secteur ferroviaire. Cette possible taxe, déjà mise en place dans le secteur de l’aérien, permettrait de continuer à investir dans toutes les questions liées à la sûreté/sécurité notamment des gares.

Pour les portiques de sécurité installés à Lille et Paris, la SNCF devra débourser 2,5 millions d’euros annuels par quai. Les investissement en sécurité ne s’arrêtent pas là puisque la compagnie prévoit aussi d’acheter des centaines de « machines renifleuses » afin de faire face aux 300 alertes de colis suspect par mois dans les gares SNCF et qui ont entraîné au moins de novembre 50 000 minutes de retards.

Source : RTL – Crédit Photo : martaposemuckel via Pixabay

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et la rédaction, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2816 articles sur le blog de KelBillet.

2 Commentaires

  1. Goukouni dit :

    Taxe de sûreté??? Parce qu’il y a eu des attentats, nous allons avoir une augmentation des billets sncf! Pour notre sûreté qu’ils disent? Mais en fait, le terrorisme rapporte, et les trains resteront toujours en retard (aucune raison que cela s’arrête, pour différents motifs dont les utilisateurs intensifs de la SNCF sont régulièrement informés, et d’ailleurs « nous vous remercions de votre compréhension » signe que nous n’avons pas d’autres choix de nous soumettre à leur volonté toute puissante de penser pour nous)… Des prétextes comme nous servent les politiques, toujours des prétextes sans analyse et sans distanciation… Pourquoi subitement les colis suspects augmentent-ils? Parce qu’il y a eu des attentats! et pourquoi des attentats? non pas in fine pour tuer 130 personnes (bien que cela soit un acte d’assassinat gratuit) mais bien pour semer la terreur parmi les vivants … pourquoi payer 1 euros de plus mon trajet sncf??? non… pas pour servir le terrorisme quand même… Ah!?… question à travailler… et si je vais plus loin… Servir le terrorisme ou combler le trou de la sncf? Ah?! Le fameux trou de financement que les syndicalistes voulaient l’année dernière que les contribuables payent de leur poche (vous pouvez mettre aux pluriels leurs poches tant cela est avide de profits personnels). Soyons clair : je ne vote pas FN, d’ailleurs la preuve j’essaye de penser… Mais jusque qu’où nous prendrons-ils pour des imbéciles fidèles à leurs discours (politiques de tous bords, gestionnaires de grands groupes formatés à la pensées unique, syndicalistes obnubilés par leurs profit personnels ou de castes au lieu d’assainir la valeur travail… la liste n’est pas exhaustive…

  2. TY dit :

    une nouvelle taxe et un allongement de l’embarquement donc du trajet et du prix ! A force d e protéger à droite ou à gauche, les attentats se produiront dans d’autres endroits, octobre en est la preuve évidente. En attendant, il faudrait que la SNCF simplifie son offre et arrête de courir après ses clients qui n’arrivent plus à suivre : en mars les TGV les plus utilisés de la ligne Méditerranée ne sont pas ouvert à trois mois alors que des billets idtgv sont déjà en vente pour lété !

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *