left arrowAccueil blog

SNCF : grève reconductible à partir du mardi 10 juin 2014

Deux syndicats de la SNCF, CGT et Sud-Rail, ont déposé un préavis de grève reconductible par période de 24 heures à partir du mardi 10 juin 2014, 19 heures. Cette grève, qui concerne l’ensemble du personnel SNCF, vise à interpeller la compagnie ferroviaire sur la réforme ferroviaire actuellement débattue et sur le statut des cheminots.

 

Revendications de la grève SNCF du 10 juin

Avec ce mouvement reconductible de 24 heures, les syndicats de la SNCF souhaitent que la compagnie ferroviaire s’engage à :

  • une ré-humanisation des gares et des trains en arrêtant notamment les projets qui remettent en question les plages d’ouvertures des gares et guichets.
  • mutualiser les moyens humains et matériels au service de toutes les activités
  • maintenir des services transverses au sein de la SNCF (services informatiques, services RH, services juridiques, …)
  • augmenter les salaires des cheminots
  • augmenter le nombre de recrutement

A l’heure actuelle, les impacts de la grève SNCF du 10 juin sur le trafic ne sont pas encore connus. Dès que nous en saurons plus, nous vous tiendrons informé. Si jamais vous devez voyager à partir de mardi prochain et que vous ne souhaitez pas être impacté par la grève SNCF, vous pouvez privilégier un mode de transport alternatif.

> Recherchez un mode de transport alternatif

Source : Sud-Rail

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et la rédaction, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2607 articles sur le blog de KelBillet.

5 Commentaires

  1. Daniel dit :

    Bonjour
    La grève du 10 : les raisons principales pour les roulants.

    Modification regressive des conditions de travail.projet de suppression de 10 repos a l année,mise en place de repos simples n existant aujourd’hui que le dimanche généralisés à tous les jours de la semaines .départ en repos a 22h après le service alors qu aujourd’hui c est 19h reprise de service après repos 5h au lieu de 6 h durée de la journée de travail passant de 11h Max a 12 h Max .voila les raisons pour lesquelles la grève durera!

  2. Rems dit :

    Les revendications du personel SNCF sont (peut etre) valables.
    Mais, sans vouloir les debattre, pourquoi prendre les usagers en otages ?
    Ce ne sont pas les usagers qui vont changer les conditions de travail de la SNCF, mais ce sont eux qui vont subir la greve. Quelle est la logique ?

    Un cheminot acceptera-t-il qu’un proche ne soit pas soigné a l’hopital lors d’une greve du personnel soignant ? Ou qu’il soit privé d’electricité lors d’une protestation d’EDF ?
    Il serait temps de serieusement repenser la methode.

  3. Loïc dit :

    Au mois de Mai la sncf à fait une manifestation qui n’à pas dérangé les usagers mais personne en a tenue compte! Il reste que la grève malheureusement. ..

  4. Bernie dit :

    Les syndicats doivent se dépolitiser et apprendre à négocier, oui à NÉGOCIER et ils obtiendront des résultats dans l’intérêt commun Direction/Salariés, au lieu de manifester, faire la grève et détruire la France au travail et au service des clients et usagers !

  5. TresGrandeVoute dit :

    Ah ! En faite c’est très simple à comprendre :

    – une ré-humanisation des gares et des trains en arrêtant notamment les projets qui remettent en question les plages d’ouvertures des gares et guichets.
    ->Évidemment les cheminots veulent décider de leurs horaires.
    – mutualiser les moyens humains et matériels au service de toutes les activités
    -> Un pour tous et tous pour un, si l’un gagne quelque chose les autres aussi.

    – maintenir des services transverses au sein de la SNCF (services informatiques, services RH, services juridiques, …)
    -> Et oui, car on veut pas que notre copain perde son travail, donc on veut tous les garder.

    – augmenter les salaires des cheminots
    -> Pour changer.
    – augmenter le nombre de recrutement
    -> Comme ça l’impact des grèves est de plus en plus important.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *