left arrowAccueil blog

Les préférences des voyageurs en matière de transport inter-cités

Train ? Bus ? Covoiturage ? Avion ? KelBillet, moteur de recherche multi-transports n°1 européen, s’est interrogé sur les préférences en matière de transports des internautes qui ont réservé leurs voyages en ligne ces douze derniers mois.

Verdict : plusieurs tendances se dégagent. Le train est le choix privilégié dans 48 % des cas. Mais 22% des internautes optent pour le covoiturage. Tandis que l’intérêt pour le bus grimpe en flèche. Le nombre de voyageurs optant pour ce moyen de locomotion a augmenté de 68 % en juin-juillet 2015, comparé à juin-juillet 2014.

68 % d’augmentation pour le bus !

Grâce à son moteur de recherche multi-transports, KelBillet offre aux voyageurs la possibilité d’étudier l’ensemble des options pour leur trajet. L’entreprise française a étudié ses statistiques des douze derniers mois afin de révéler les nouvelles habitudes de déplacement des internautes. Sans surprise, le train est le choix numéro 1 des internautes. Ces douze derniers mois, 48 % des voyageurs ont opté pour ce mode de transport pour des trajets en France ou vers les pays frontaliers, contre 13 % pour l’avion.

Mais les résultats démontrent que les Français sont sensibles aux alternatives de transports. Le covoiturage (22 %) est ainsi devenu un moyen de transport à part entière. Et le bus gagne du terrain. En juin-juillet 2015, le nombre de voyageurs optant pour ce moyen de locomotion a augmenté de 68 % comparé à juin-juillet 2014. « L’intérêt des voyageurs pour le bus est en forte croissance, on observe une évolution similaire à ce que l’on a connu il y a quelques années avec le covoiturage », remarque Yann Raoul, fondateur de KelBillet.

 

Le covoiturage, première alternative de transport

Second constat : les internautes sont ouverts aux alternatives de transports. Un Français sur deux ne choisit pas, au final, le mode de transport qu’il avait initialement cherché. « Les voyageurs ont des habitudes de transport mais semblent à l’écoute des autres alternatives », indique Yann Raoul. « Cela conforte la pertinence de proposer un moteur de recherche multi-transports ».

Les résultats révèlent que parmi les voyageurs qui n’optent pas pour le transport initialement recherché, la majorité se reporte vers le covoiturage, à 49 % lorsque le train était l’intérêt initial et à 59 % lorsqu’il s’agissait du bus. Le prix mais aussi la flexibilité et la multitude d’offres disponibles permettent au covoiturage de s’imposer comme l’alternative de prédilection des voyageurs. La libéralisation du marché de l’autocar, permise par la loi Macron, devrait permettre au bus de rivaliser avec le covoiturage comme alternative principale dans les mois à venir, avec l’ouverture de centaines de nouvelles lignes prévues d’ici la fin de l’année.

 

Cette infographie sur votre site/blog :

*Les données ont été collectées depuis les statistiques de KelBillet.com sur les 12 derniers mois. Les statistiques présentent le mode de transport choisi par le voyageur sur le site KelBillet.com mais ne garantissent pas que ce dernier ait voyagé en utilisant ce mode.

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et le journalisme, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2511 articles sur le blog de KelBillet.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *