left arrowAccueil blog

Insolite : des bateaux hybrides nouvelle génération voient le jour

Et si, pour voyager, vous embarquiez à bord d’un bateau volant ? C’est le nouveau défi technologique de plusieurs sociétés pour imaginer les transports de demain !

Un bateau volant « BubbleFly » en France

Après avoir inventé les taxis volants SeaBubbles, l’architecte naval français Alain Thébault a développé un nouveau projet : un hydroptère “BubbleFly”. Un hydroptère est un bateau pouvant naviguer hors de l’eau à partir d’une certaine vitesse grâce à des foils (des ailes immergées).

L’hydroptère BubbleFly fonctionnera à l’hydrogène et pourra aller jusqu’à une vitesse de 70 km/h avec 3 heures d’autonomie. Il pourra transporter jusqu’à 8 passagers. Conçus dans un premier temps en Suisse, les hydroptères devraient être ensuite construits à Annecy grâce au rachat d’une usine sur le sol français. Le premier exemplaire est espéré pour l’année prochaine, en 2022.

Le prix affiché n’est pas connu. Mais son créateur Alain Thébault indique qu’il sera coûteux. Il cible ainsi, dans un premier temps, des hôtels ou des restaurants de luxe situés dans le sud de la France ou à Dubaï pouvant offrir ce type de prestation à leurs clients.

Alain Thébault envisage également à l’avenir un hydroptère plus grand, le “Liner”, pouvant accueillir 30 passagers.

 

D’autres projets similaires imaginés en France et aux États-Unis

Une start-up américaine basée à Boston, Regent, développe également un bateau volant. Ce bateau possèdera des ailes et des hélices et il pourra voler, jusqu’à 5 mètres au-dessus de la mer, en utilisant le phénomène aérodynamique de l’effet de sol diminuant ainsi les coûts. Des bateaux de 50 à 300 places seront utilisés pour traverser la Manche à partir de 2028 selon la compagnie maritime Brittany Ferries. Le trajet pour rejoindre Cherbourg à Portsmouth à une vitesse de 290 km/h passera ainsi de 6 heures à 40 minutes. L’énergie sera fournie par des batteries électriques qui seront rechargées à quai.

Ils ont annoncé leur projet via une vidéo promotionnelle diffusée sur Twitter :

Une autre start-up, française cette fois-ci, développe également ce type de bateau volant. Inspiré des engins soviétiques Ekranoplan des années 1970-80, la start-up Aqualine conçoit un bateau volant capable d’atteindre les 300 km/h. La société souhaite combiner les avantages des bateaux et des avions pour rejoindre notamment la Corse ou les Antilles.

Alors, seriez-vous prêts à embarquer à bord ? Des projets qui auront en tout cas de quoi vous éviter le mal de mer !

 

Source : BFMtv / Challenges / Europe1 – Crédit photo : creative commons via Pixabay

A propos de l'auteur : Victor de KelBillet

Victor de KelBillet

Adepte des voyages, j'aime trouver des conseils et bonnes astuces pour organiser ceux-ci ! Aujourd'hui, je voyage en famille, principalement en "mode slow" (avec de jolies découvertes en train et en France). Avec ma casquette de rédacteur web pour KelBillet, je partage avec vous mes bons plans et infos insolites autour des transports !

a écrit 16 articles sur le blog de KelBillet.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *