left arrowAccueil blog

Sécurité : des agents de sûreté armés et en civil patrouilleront dans les trains

Évoqué par Guillaume Pepy, président de SNCF, au mois de novembre dernier, les « Train Marshals » vont bien faire leur apparition à bord des trains français. Il a également annoncé que le budget sécurité sera augmenté de 50% (il est aujourd’hui de 400 millions d’euros) mais que celle-ci n’aura pas d’impact sur le prix des billets SNCF.

 

Armés et en civil

Invité du Grand Rendez-vous Europe 1-Le Monde-iTELE, le président de SNCF a indiqué que près de 3 000 agents de la sûreté SNCF seront autorisés à patrouiller, en civil et armé, dans les gares et à bord des trains de la compagnie ferroviaire. Stéphane Volant, secrétaire générale SNCF en charge des questions de sûreté a précisé au micro de France Info que ces agents disposeront des « mêmes prérogatives que s’ils étaient en tenue d’uniforme. »

Outre la possibilité de circuler en civil et armé, ce dernier indique que la loi Savary permettra aux agents de sûreté de « retenir une personne qui vient de commettre une infraction à bord du train, le temps pour la police ou la gendarmerie de venir à bord pour procéder à un contrôle renforcé d’identité. » Ils auront également prochainement la possibilité de procéder à des palpations de sécurité ou à des fouilles de bagages et ce dès votre arrivée à la gare précise Guillaume Pepy.

Les agents de sûreté en civil pourront prendre place à bord de certains trains, de jour comme de nuit, et seront parfois accompagnés de chien de petite taille, comme cela est permis à bord des trains, spécialement entraîné à détecter armes et explosifs.

A noter : une trentaine de chiens renifleurs supplémentaires seront également déployés dans les gares.

 

Les portiques resteront pour les trains Thalys

Au cours de son intervention, Guillaume Pepy a tenu à rappeler que les portiques Thalys seront maintenus et espère qu’ils seront également installés au départ des autres villes desservies par Thalys et notamment à Bruxelles et Amsterdam.

Le président de SNCF a également annoncé que les portiques actuellement installés en gare de Paris Montparnasse et Marseille pour le contrôle des billets, seront renforcés avec des dispositifs de détections d’armes et d’explosifs. Ils seront également déployés dans une quinzaine de grandes gares françaises afin d’améliorer la sécurité.

 

Cameras intelligentes et équipes de profileurs

D’ici l’Euro 2016 (du 10 juin au 10 juillet), l’ensemble des 40 000 caméras de la compagnie seront numériques et « intelligentes ». Elles seront en fait munies d’un logiciel capable de détecter des mouvement inhabituels. Ces nouvelles caméras visent à faciliter le travail d’experts, des unités de profileurs (une vingtaine en France), qui analysent en temps réel les images de ces caméras.

Retrouvez l’intégralité de l’intervention de Guillaume Pepy dans la vidéo ci-dessous.


Le grand Rendez-vous avec Guillaume Pepy par Europe1fr

Crédit Photo : Kevin.B [CC BY-SA 3.0], via Wikimedia Commons

Tags: ,

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et le journalisme, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2394 articles sur le blog de KelBillet.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *