left arrowAccueil blog

La SNCF lutte contre la chute des feuilles pour éviter les retards de train

Feuilles mortes

Alors que la neige est l’une des principales craintes de la SNCF pendant l’hiver, l’automne amène lui aussi son lot de problèmes pour la compagnie ferroviaire avec la chute des feuilles mortes. Même si cela semble anodin pour beaucoup d’entre nous, cela peut avoir d’importantes répercussions sur la circulation des trains. En 2012, la chute des feuilles mortes a provoqué 1280 heures de retard. Pour éviter cela, la SNCF met en place de nombreux dispositifs et elle adapte son matériel.

 

Taille des arbres et « trains laveurs »

Afin d’éviter que de nombreuses feuilles se retrouvent sur les voies, la SNCF effectue des tailles préventives des arbres dans les zones à risques. Cependant, malgré les efforts des équipes d’entretien, de nombreuses feuilles sont présentes sur les voies, c’est là qu’interviennent les trains « laveurs-brosseurs ». Ces trains sont équipés de jets à haute-pression ainsi que de brosses. Ainsi, après le passage des trains, les rails sont « propres » et les trains suivants peuvent circuler sans risque. Vous pouvez retrouver ci-dessous un reportage réalisé par France 3 sur ces trains.

 

Les trains équipés d’anti-enrayeurs

La baisse des retards causés par les feuilles mortes passe aussi par un renforcement de la maintenance des différentes rames qui circulent sur le réseau ferré français. Ainsi, la SNCF a décidé d’équiper ses trains d’un système anti-enrayeurs afin d’éviter d’endommager les « roues » des trains qui peuvent devenir carrées à force de patiner à cause des feuilles mortes ! Le rail devient peu à peu un rabot pour les roues lorsque les trains patinent trop. Ce nouveau système évitera cela.

Mais même si le matériel ne cassera plus, cela ne signifie pas pour autant la fin de tous les retards dûs à la chute des feuilles. Si le système est efficace, il n’est cependant pas magique et n’empêchera pas totalement le patinage ce qui peut provoquer encore quelques retards. D’autant plus que les conducteurs doivent limiter la vitesse des trains afin d’assurer la sécurité des passagers.

Sources : 20 minutes, TER, France 3 – Crédit Photo : Hermes from mars

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et le journalisme, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2500 articles sur le blog de KelBillet.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *