left arrowAccueil blog

Petits prix, portails anti-fraude, … ce qui nous attend en 2018 à la SNCF

Guillaume Pepy, président de SNCF, est revenu sur le plateau de BFMTV sur les principaux chantiers de la compagnie ferroviaire pour 2018. On fait le point sur ce qui nous attend cette année.

 

Des investissements sur les lignes classiques

SNCF a été touchée par de nombreux incidents fin 2017 et Guillaume Pepy a confirmé que ceux-ci sont « largement dus à un retard sur les investissements dans le réseau classique » (TER, INTERCITES). En 2018, la priorité sera donnée à la modernisation et à la maintenance de ce réseau. Le président de SNCF a confié que SNCF Réseau bénéficiera d’une enveloppe record de 5,2 milliards de d’euros pour engager les différents chantiers prévus.

La modernisation de ces lignes devraient également permettre d’atteindre l’objectif de régularité fixé par Guillaume Pepy : 90% des trains devront arriver à l’heure en 2018.

 

Deux fois plus de OUIGO

Toujours sur le plateau de BFMTV, le président de SNCF a une nouvelle fois annoncé son objectif de renforcer les petits prix SNCF (1/3 de places proposées à moins de 40€ sur des courts trajets) et de doubler l’offre OUIGO. Ainsi, en 2018, 13 millions de voyageurs devraient bénéficier de cette offre low-cost contre 7 millions actuellement. Ce chiffre est malgré tout à relativiser puisque, parallèlement, l’offre IDTGV a disparu en décembre 2017 et OUIGO récupère donc le quota de place à bas prix de l’ancienne compagnie SNCF.

Malgré tout, l’offre low-cost sera proposée sur de nouvelles dessertes et elle permettra notamment de rejoindre de nouvelles gares du centre de Paris. Après Paris Montparnasse depuis décembre dernier, les trains OUIGO pourraient faire leur arrivée à la gare de Paris gare de Lyon (pour des départs vers le Sud-Est) et à la gare de Paris Est (pour des voyages vers l’Est de la France).

 

Des portails anti-fraude

Testés depuis 2016, les portails anti-fraude de SNCF vont se déployer dans les 10 plus grandes gares SNCF de France. Ils seront également installés dans certaines régions si les présidents de celles-ci en font la demande comme c’est le cas en Normandie, en région Centre ou en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Concrètement, avec ces nouveaux portails, que vous avez pu croiser notamment à la gare Paris Montparnasse ou à la gare de Rennes, il n’est plus possible d’accéder au quai sans avoir présenté de billet valide pour le train concerné.

 

Améliorer l’information voyageur

Au centre des critiques des derniers incidents qui ont touché la SNCF, l’information voyageur reste l’un des sujets principaux de 2018 pour la compagnie. D’ici fin janvier, SNCF devrait sortir une application pour permettre aux personnels SNCF et aux voyageurs de signaler tous les incident ou toutes les perturbations qu’ils rencontrent. Guillaume Pepy explique qu’il s’agira d’une « sorte de Waze du train«  et qu’il « sera possible par exemple d’indiquer qu’un train a été arrêté parce qu’un voyageur est malade et qu’une intervention des pompiers a été demandée par le contrôleur ». Ainsi, les personnes qui doivent emprunter ce même train auront connaissance des raisons d’un événtuel retard et de la nouvelle date d’arrivée estimé. Le PDG de SNCF promet que « l’application sera beaucoup plus riche et précise, avec une information 100% fiable ».

Crédit Photo : Alf van Beem [CC0], via Wikimedia Commons

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et le journalisme, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2417 articles sur le blog de KelBillet.

Un commentaire

  1. Degrandis dit :

    Bonjour,

    Je crains qu’une nouvelle fois, l’être humain soit mis de côté par une application !
    Il y a encore des voyageur(se)s qui n’ont pas de smartphones. Donc, un peu de formation à la communication pour les chefs de train ne serait pas de trop !
    Car les informations données par les chefs de train via les haut-parleurs à bord pourraient être grandement améliorées.

    Cordialement.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *