left arrowAccueil blog

Grève du 15 au 22 septembre : Air France propose le report ou l’échange des billets

Comme nous vous l’indiquions récemment, une grève des pilotes Air France est prévue du 15 au 22 septembre. Afin d’éviter d’éventuels impacts sur le trafic aérien la compagnie aérienne négocie actuellement avec les syndicats à l’origine du mouvement mais invite les passagers à reporter leurs voyages ou à procéder à l’échange de leurs billets pour ceux qui en ont la possibilité.

Cette proposition est valable si vous déplacez votre vol pour des départs avant le 15 septembre ou entre le 23 et le 30 septembre. Dans le cadre d’un report du voyage après le 30 septembre, d’un changement de destination ou d’aéroport de départ ou si vous ne souhaitez plus voyager, la compagnie vous propose un avoir valable un an sur les vols Air France ou KLM.

 

Une grève suivie ?

Dans un communiqué publié hier, Air France précise : « Il est actuellement trop tôt pour connaître l’issue des négociations et les conséquences de ce mouvement sur notre programme de vols. L’application de la loi Diard nous permettra d’avoir une estimation plus précise du taux de mobilisation de nos pilotes et des répercussions sur nos opérations, 48 heures à l’avance. » Malgré tout, il est à craindre que la grève sera particulièrement suivie si aucune négociation aboutie puisque le principal syndicat des pilotes est à l’origine du mouvement de grève du 15 au 22 septembre. Dans tous les cas, dès que nous aurons plus d’informations, nous vous les communiquerons

 

La principale revendication refusée

Le Syndicat National des Pilotes de Ligne (SNPL), en compagnie du Spaf et d’Alter, souhaite la mise en place d’un contrat Air France qui s’appliquerait également aux pilotes de Transavia ou encore d’Hop!. Une revendication d’ores et déjà rejetée par Alexandre de Juniac, le PDG d’Air France-KLM qui a indiqué au journal Les Echos « Si on pouvait faire du low-cost avec les règles de fonctionnement d’une compagnie traditionnelle, cela se saurait ! […] Air France a accumulé au fil des années des avantages qui font que ses coûts et ses conditions d’exploitation sont bien supérieurs à ceux de Transavia. Il n’est donc pas possible d’aller travailler chez Transavia aux conditions d’Air France, sauf à tuer Transavia ». Cette revendication n’est de plus pas partagée par les pilotes d’Hop! qui se sont désolidarisés du mouvement des pilotes de la compagnie mère.

Source : Air France, Les Echos

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et le journalisme, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2406 articles sur le blog de KelBillet.

2 Commentaires

  1. Monteragioni dit :

    Bonjour,

    Si un vol à été réservé par agence mais non réglé, est il possible d’envisager un geste commercial de la part d’air France, pour toutes les contraintes occasionnées ? Changement d’horaire, impliquant une réunion manquée, et surtout, un prix de billet low cost au prix d’un vol de compagnie nationale ?

    Une question : d’où vient cette passion pour la moselle ?

    CDT

    Sophie

    • Bonjour,

      Si vous n’aviez pas de billet « valide », ce qui semble être le cas puisque vous n’avez pas réglé celui-ci, je pense qu’aucun geste ne pourra être accordé. Cependant, je vous invite à prendre contact avec Air France ou votre agence afin d’avoir plus d’informations exhaustives.

      Pour répondre à votre question sur la Moselle, cette passion vient du fait que j’ai fait une partie de mes études à Metz.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *