left arrowAccueil blog

Grève : les pilotes d’avion lèvent le préavis pour le mois de mai

Bonne nouvelle pour les voyageurs qui doivent prendre l’avion au mois de mai, la grève n’aura finalement pas lieu. Le SNPL, syndicat à l’origine du mouvement a levé son préavis suite aux réponses apportées par le gouvernement. L’information a été confirmée par son président Yves Deshayes lors d’une conférence de presse : « Sur la base des propositions (du gouvernement), le conseil national du SNPL a décidé à une majorité de 96% des voix de lever le préavis de grève ».

 

Aménagement de la loi

Depuis le début de la semaine, le syndicat et le gouvernement étaient en discussion pour éviter cette grève longue durée. Les discussions ont porté sur la baisse des taxes dans l’aérien, sur la mise en place d’une convention collective, sur la facilitation des contrôles de sûreté pour les personnels navigants et enfin sur l’aménagement de la loi Diard et non plus son abrogation.

C’est ce dernier point qui était particulièrement sensible, la loi Diard permettant aux compagnies aériennes de faire appel à du personnel étranger en cas de grève pour assurer les vols. Une atteinte au droit de grève selon les pilotes qui ont demandé des aménagements de la loi au secrétaire d’État aux Transports, Frédéric Cuvillier. Celui-ci a assuré aux pilotes qu’il allait engager des discussions avec les compagnies aériennes afin que la loi ne soit pas utilisée « pour contourner le droit de grève » et que celles-ci prennent « des engagements de bonne conduite ».

Concernant les autres points de négociations, Frédéric Cuvillier a indiqué que tous étaient sur le point de trouver réponse. Ainsi, un groupe de travail parlementaire sera mis en place afin de faire des propositions sur la question des taxes, la convention collective sera discutée en lien avec le ministère du Travail tandis que la facilitation des contrôles devrait être permise grâce à des cartes professionnelles ou biométriques.

 

Soulagement pour Air France

Quelques jours après être monté au créneau pour fustiger les pilotes de ligne sur cette grève, le PDG d’Air France, Frédéric Gagey a accueilli avec enthousiasme la levée du préavis : « il s’agit d’une excellente nouvelle pour les clients et pour les personnels d’Air France. Toutes les équipes de la compagnie se sont mobilisées, dans un univers ultra concurrentiel, pour adapter nos façons de travailler et offrir un meilleur produit ainsi qu’un meilleur service à chaque passager. Air France peut à présent consacrer toutes ses énergies à la poursuite de son redressement ».

Si la grève avait été maintenue, Air France aurait été obligée d’annuler des vols, le syndicat SNPL représentant la majorité des pilotes de la compagnie. De plus, les horaires de grève choisis correspondaient à des périodes de forte affluence pour la compagnie. Le retrait des pilotes pendant ces périodes auraient eu de forts impacts sur le trafic mais aussi économiquement parlant au moment où la compagnie a mis en place son plan Transform pour redevenir compétitive.

Source : La Tribune, Les Echos, Le Parisien

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et le journalisme, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2406 articles sur le blog de KelBillet.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *