left arrowAccueil blog

Ryanair : annulation de 2 000 vols jusqu’à fin octobre

Ryanair a annoncé vendredi qu’elle supprimerait de 40 à 50 vols par jour jusqu’à fin octobre, soit un total de 2 000 vols qui concerneront 2% des passagers de la compagnie à bas coût.

 

Pourquoi ces annulations ?

Dans son communiqué initial, la compagnie précisait que le choix d’annuler autant de vols était fait dans le but de « rétablir sa ponctualité » qui était « tombé sous 80% durant les deux premières semaines de septembre ». Lundi, au cours d’une conférence de presse, Michael O’Leary a reconnu que la compagnie avait mal géré le planning de vacances de ses pilotes ce qui entraînait cette situation.

Le sulfureux patron de la compagnie a ajouté : « c’est un gâchis de notre propre part. Je m’excuse sincèremnt auprès de tous nos clients pour les inquiétudes et les préoccupations causées durant le week-end ».

 

Quels sont les aéroports concernés ?

Les annulations concerneront les vols au départ ou à destination des aéroports suivants :

  • Barcelone (1 vol sur 12)
  • Bruxelles Charleroi (1 vol sur 13)
  • Dublin (1 vol sur 23)
  • Lisbonne (1 vol sur 4)
  • Londres Stansted (2 vols sur 41)
  • Madrid (1 vol sur 13)
  • Milan Bergamo (1 vol sur 14)
  • Porto (1 vol sur 8)
  • Rome Fumicino (1 vol sur 3)

Dans son communiqué, Ryanair précise que ces aéroports ont été sélectionnés car, grâce à leur forte fréquence de vols, ils permettent de trouver le plus facilement une solution de remplacement pour les personnes impactées.

Vous pouvez retrouver la liste de tous les vols impactés ici : https://www.ryanair.com/ie/en/useful-info/help-centre/travel-updates/flight-cancellations7

 

Quels sont vos droits en cas d’annulation ?

La commissaire européenne chargée des transports a rappelé qu’en cas d’annulation d’un vol, les passagers disposaient de droits prévus par le règlement européen comme « le droit au remboursement, au réacheminement ou à un vol retour, ainsi que le droit à une assistance et dans certaines conditions le droit à compensation » (de 250€ à 400€ pour les trajets inférieurs à 3 500 km et calculé selon la distance). A noter que les indemnisations ne sont pas dues si le passager a été informé de l’annulation de son vol au moins 2 semaines avant le départ de celui-ci.

Dans tous les cas, en cas d’annulation d’un vol, la compagnie doit vous proposer au moins l’une de ses solutions :

  • le remboursement du billet dans un délai de 7 jours pour la partie non effectuée mais aussi pour celle effectuée et devenue inutile. En optant pour cela, la compagnie aérienne est libérée de son obligation de prise charge de vos frais d’hôtel et de restauration.
  • le réacheminement vers la destination finale dans des conditions comparables. Si vous optez pour cette solution, la compagnie doit prendre en charge en charge l’ensemble des frais d’hôtel et de restauration, jusqu’à votre arrivée à destination finale.

Source : Ryanair, RTL, Liberation – Crédit Photo : Raboe001 [CC BY-SA 2.5 (http://creativecommons.org/licenses/by-sa/2.5)], via Wikimedia Commons

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et le journalisme, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2417 articles sur le blog de KelBillet.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *