left arrowAccueil blog

Ryanair : voici pourquoi nous n’avons pas parlé des billets à 14€ vers les Etats-Unis

La semaine dernière, la compagnie Ryanair faisait une annonce en fanfare indiquant qu’elle proposerait des billets à partir de 14€ vers les États-Unis d’ici 2020. Une annonce qui avait rapidement trouvé écho auprès des différents médias mais que nous n’avions pas relayé. Voici pourquoi !

 

Quel était le projet annoncé par Ryanair ?

Selon un communiqué, la compagnie low-cost prévoyait de lancer des vols à destination de 14 villes américaines parmi lesquelles Miami, New York, Chicago ou Boston. Ces destinations auraient été desservies depuis Londres, Berlin ou encore Dublin avec des tarifs d’appel ultra compétitifs. En effet, les billets auraient été proposés à partir de 10£ soit environ 14€.

Cependant, une semaine après cette annonce, le groupe d’administration de Ryanair vient de la démentir en indiquant : « le conseil d’administration de Ryanair Holdings veut clarifier qu’il n’a pas envisagé ni approuvé de projet transatlantique et n’a pas l’intention de le faire. » Le PDG de la compagnie, Michael O’Leary a lui aussi confirmé cela tout en précisant que le démenti était arrivé tardivement à cause de la Saint-Patrick, jour férié en Irlande.

Cette annonce était donc alléchante pour les voyageurs voulant découvrir les Etats-Unis mais la rédaction de KelBillet avait choisi de ne pas l’aborder pour plusieurs raisons. Les voici ci-après.

 

Ryanair est adepte des « fausses » annonces pour créer le buzz

La compagnie Ryanair est coutumière du fait. Par la voix de son PDG, Michael O’Leary, la compagnie aime bien multiplier les annonces tonitruantes pour créer du buzz à moindre frais. Ces dernières années, la compagnie a annoncé vouloir supprimer les toilettes des avions ou bien faire payer leur accès, vouloir diffuser du porno dans les avions ou encore envisager de faire voyager une partie de ses passagers debout en échange de billets à bas prix.

Autant d’annonces qui n’ont jamais été concrétisées, le but de la compagnie étant de faire régulièrement des annonces choc pour qu’elles soient reprises dans les médias et ainsi avoir une forte visibilité sans payer un centime en pub.

 

La même annonce avait été faite un an plus tôt

Il y a quasiment un an jour pour jour, Michael O’Leary avait fait une annonce similaire prévoyant des billets d’avion Ryanair à partir de 10€ pour rejoindre les États-Unis. Le même délai de réalisation avait été annoncé. Nous nous étions alors interrogé sur la faisabilité d’une telle offre et avions pointé plusieurs aspects qui montraient que le prix d’appel ne pouvaient pas être appliqués pour une si longue distance :

  • – le prix d’appel est un prix nu. Il ne comprend donc aucun service comme les bagages en soute (de 15 à 75€) ou encore le repas à bord.
  • – Aucune taxe aérienne n’est incluse dans le billet. Quid donc de la redevance passager, de la taxe aéroport, la surcharge carburant, … Ces nombreux frais représentent en général au minimum un tiers du prix d’un billet d’avion
  • – Ryanair desservant des aéroports périphériques, des frais supplémentaires sont à prendre en compte pour rejoindre le centre-ville de votre destination. Des frais parfois pas anodins s’il n’y a pas de navette mise en place.
  • – Pour que les vols vers les États-Unis soient rentables, la compagnie devrait proposer un nombre très restreint de billets à un tarif d’appel aussi bas. Le prix des autres billets de l’avion devront donc compenser ce manque à gagner et seraient par conséquent plus cher que le tarif d’appel annoncé.

Comme nous l’avions annoncé l’année dernière, une nouvelle fois cette annonce ressemble plus à une pub gratuite qu’à un véritable projet d’autant plus qu’O’Leary s’est montré plusieurs fois réfractaire à l’idée de se lancer sur le long-courrier.

Crédit Photo : Skeeze via Pixabay

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et la rédaction, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2816 articles sur le blog de KelBillet.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *