left arrowAccueil blog

Autoroute : des abonnements moins chers pour les covoitureurs

Dans le cadre de la loi sur la transition énergétique, les députés ont voté de nouveaux amendements qui visent à favoriser le covoiturage.

 

Prix de l’abonnement réduit

Initialement prévue en cas de renégociation ou de renouvellement des concessions autoroutières, la réduction du prix des péages autoroutiers pour les covoitureurs et les véhicules propres est désormais imposée à tous les concessionnaires autoroutiers.

Le système envisagé pour les covoitureurs est basé sur le même principe que celui mis en place aux Etats-Unis : plus vous êtes nombreux, moins vous payez.

Cependant, cette baisse de la tarification ne s’appliquera uniquement aux abonnements. Un moyen d’éviter de trop nombreuses vérifications aux péages. Philippe Plisson, l’un des rapporteurs de la loi sur la transition énergétique, s’interroge d’ailleurs sur les moyens qu’il faudra mettre en place pour « assurer le contrôle visuel des véhicules ».

Cette nouvelle mesure n’est pas du goût de l’association « 40 millions d’automobilistes » comme le confirme les propos de Daniel Quero, président de l’association, à Ouest-France : « Cette mesure est totalement injuste. S’adressera-t-on aux seuls covoitureurs ou prendra-t-on en compte les passagers d’un véhicule d’une même famille ? Selon le code des Transports, les enfants ne sont pas pris en compte. »

A noter que les autoroutes VINCI avaient déjà fait un geste en faveur des covoitureurs en proposant une carte de télépéage gratuite pour les membres de BlaBlaCar.

 

Places de parkings supplémentaires et obligation d’information

Ce texte prévoit également que les concessionnaires d’autoroutes mettent en place ou développent les places de covoiturage. Une « obligation qui s’appliquera tout de suite à l’ensemble du domaine public autoroutier et à sa proximité immédiate. Le cas échéant, ces actions prendront la forme d’une participation à une opération menée sous maîtrise d’ouvrage public définie avec les collectivités territorialement concernées » précise Ségolène Royal, ministre de l’Ecologie.

Les concessionnaires devront également organiser des actions d’information et de communication à leurs frais pour « renforcer la visibilité de la pratique du covoiturage par les usagers de l’autoroute et à faciliter la mise en relation de conducteurs et de passagers »

Sources : Assemblée Nationale, Ouest-France – Crédit Photo : Tama66 via Pixabay

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et la rédaction, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2791 articles sur le blog de KelBillet.

Un commentaire

  1. Axel dit :

    Lancé, début décembre 2015 un site de covoiturage gratuit. Donc c’est une nouvelle génération de covoiturage sans frais pour les usagers. Pas de commission
    Pas de demande de carte bancaire, Paiement direct du passager au conducteur
    Sans engagement, Service d’envoi de SMS confirmation
    L’objectif est de créer un réseau solidaire et écologique. A bientôt sur http://www.myecocar.fr

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *