left arrowAccueil blog

Les nouveaux trains à (hyper) grande vitesse de la SNCF !

La SNCF s’intéresse fortement au train du futur. Pour cela elle vient de signer un accord avec la start-up polonaise Nevomo. Cette société développe une technologie s’inspirant du concept de transport Hyperloop imaginé par Elon Musk.

 

Des trains à sustentation magnétique

Le principe de cette technologie est de faire léviter un train au-dessus des voies en utilisant la force électromagnétique avec des aimants. Ce système élimine les frottements entre le train et la voie réduisant la consommation d’énergie ainsi que les nuisances sonores. Cette technologie permet aussi d’augmenter la vitesse des trains à plus de 500 km/h (le record est de 603 km/h depuis 2015) tout en offrant un meilleur confort aux voyageurs.

Cette technologie est assez ancienne et a été développée à partir des années 1960. Des trains de ce type circulent depuis 2004 entre l’aéroport de Pudong au centre-ville de Shanghai. Un train à sustentation magnétique est aussi en construction au Japon et doit relier Tokyo à Nagoya en 2027 puis Osaka en 2037.

 

Le concept Hyperloop

En 2013, Elon Musk dévoile le concept Hyperloop. Il s’agit d’un projet de transport révolutionnaire à très grande vitesse (consistant à faire circuler des capsules dans des tubes sous vide à plus de 1 200 km/h).

Cependant, un des gros inconvénient de cette technologie est qu’il faut construire une infrastructure dédiée. Ce qui refroidit fortement les compagnies ferroviaires à s’y lancer !

 

Le MagRail de Nevomo

Contrairement à l’Hyperloop original, la société polonaise Nevomo a ainsi développé un concept alliant les avantages de l’hyperloop… mais sans ses inconvénients ! Leur technologie de train maglev (MagRail) ne demande pas de modifier radicalement les voies, ni des investissements massifs.

La technologie MagRail de Nevomo consiste à adapter les infrastructures ferroviaires existantes pour y faire circuler des trains maglev. Ces derniers seront alors capables d’atteindre une vitesse de 550 km/h (contre 320 km/h pour les TGV actuellement). Grâce à cette technologie, les trains traditionnels et maglev pourront emprunter la même voie ferrée. Ces trains maglev seront également autonomes (il n’y aura pas de conducteur). Nevomo a déjà élaboré son Magrail à l’échelle 1:5 en 2019. Découvrez en vidéo les tests de ce démonstrateur à échelle réduite :

Aussi, l’année dernière, la société a construit une piste d’essai grandeur nature en Pologne pour les expérimentations à taille réelle.

Il y a quelques jours, la SNCF et Nevomo ont donc annoncé un partenariat pour collaborer sur la recherche et le développement du projet, ainsi que sur la réglementation et la certification. Des tests en conditions réelles sont prévus d’ici 2025. Une exploitation commerciale pourrait être possible dès 2027.

Cette technologie pourra aussi bien servir pour les trains de marchandises que les trains de voyageurs et notamment les lignes urbaines saturées ou pour électrifier les petites lignes rurales.
Voici peut-être à quoi ressemblera le futur :

 

Crédit photo : Mathew Schwartz via Unsplash

Tags:

A propos de l'auteur : Victor de KelBillet

Victor de KelBillet

Adepte des voyages, j'aime trouver des conseils et bonnes astuces pour organiser ceux-ci ! Aujourd'hui, je voyage en famille, principalement en "mode slow" (avec de jolies découvertes en train et en France). Avec ma casquette de rédacteur web (spécialisé train) pour KelBillet, je partage avec vous mes bons plans et infos insolites autour des transports !

a écrit 300 articles sur le blog de KelBillet.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *