left arrowAccueil blog

Régularité des trains : objectifs remplis pour la SNCF sauf pour les Transiliens

Le journal « Les Echos » s’est procuré un document interne de la SNCF dans lequel la compagnie indique avoir tenu ses objectifs en terme de régularité pour les TGV, les trains Intercités et les TER ce qui n’est pas le cas avec les trains Transiliens qui ont rencontré de nombreux problèmes. Explications

 

Comment la SNCF calcule la régularité de ses trains ?

Pour calculer sa régularité, la compagnie ferroviaire se base sur un indicateur qui baisse dès qu’un train est en retard. Mais attention, pour qu’un train soit considéré comme en retard, il doit remplir certains critères :

  • Pour un trajet d’une heure : le train est considéré en retard si l’arrivée à la gare s’effectue avec plus de 5 minutes de retard sur l’horaire indiqué aux voyageurs
  • Pour un trajet de 2 heures : le retard doit excéder 6 minutes pour que le train soit considéré en retard
  • Pour un trajet de 3 heures ou plus : le retard doit être d’au moins 15 minutes pour que le train soit déclaré en retard

 

TGV, TER, Intercités : 10% de trains en retard sur un an

En se basant sur cet indicateur, la SNCF a déterminé que 90,3% de ses TGV étaient arrivés à l’heure en 2013 soit un peu moins que ce qui avait été envisagé en début d’année (90,5%).

Du côté des TER, ce sont 91,4% des trains qui sont arrivés en gare à l’heure prévue. L’objectif était de 91,8% et aurait sans doute été atteint sans un mois de décembre en dessous des 90% comme le relève Les Echos. Un mauvais mois dû aux problèmes météorologiques notamment dans les régions Rhône-Alpes, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Limousin.

Enfin, les trains Intercités affichent un taux de régularité de 89,5% ce qui est mieux que l’objectif fixé par la SNCF qui était de 89%.

Deux périodes ont été particulièrement difficiles pour la SNCF en 2013. L’automne qui constitue chaque année un défi pour la SNCF qui doit combattre les feuilles mortes afin de permettre une circulation normale. La seconde période problématique est l’été qui en raison des fortes chaleurs obligent les trains à rouler à vitesse réduite.

 

Les trains Transiliens : des travaux pour améliorer la situation

Si la SNCF a dû offrir une compensation aux usagers des lignes L et J du réseau Transilien c’est bien parce que ce réseau était défaillant en terme de régularité en 2013. Alors que l’objectif était de 90,1% de trains à l’heure, seuls 88,8% sont arrivés à l’heure l’année dernière.

Pour enrayer ces problèmes, d’importants travaux de rénovation vont être engagés par la SNCF et le STIF (Syndicat des transports d’Île-de-France). Depuis le 10 janvier, des travaux de nuits sont effectués afin de remettre en état les lignes les plus problématiques, à savoir les lignes L (Paris-Saint-Lazare – Cergy-le-Haut – Saint-Nom-la-Bretèche, Versailles-Rive-Droite – Saint-Germain-en-Laye), J (Paris-Saint-Lazare – Ermont – Eaubonne – Gisors – Mantes-la-Jolie – Vernon) et le RER A ( Saint-Germain-en-Laye – Cergy – Poissy – Boissy-Saint-Léger – Marne-la-Vallée).

Cependant, pour accélérer les travaux engagés, le STIF et la SNCF envisagent de stopper l’intégralité du trafic sur certaines lignes. Si cette solution a pour but de réduire à long terme les désagréments des usagers, pas sûr qu’elle trouve un écho favorable auprès de ces mêmes usagers pendant la fermeture des lignes.

Sources : Les Echos, France TV Info – Crédit Photo :

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et le journalisme, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2500 articles sur le blog de KelBillet.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *