left arrowAccueil blog

La SNCF commande des trains trop larges pour ses gares

La SNCF a passé commande de 2 000 rames flambants neuves pour remplacer les TER vétustes de certaines régions. Problème, celles-ci sont trop imposantes pour circuler dans les gares les plus anciennes selon « Le Canard enchaîné » du 21 mai.

 

Le centimètre de trop

Le cahier des charges établi par la SNCF, et transmis aux constructeurs Alstom et Bombardier, a été basé sur une norme en vigueur depuis une trentaine d’année concernant l’écart entre les voitures et les quais qui est d’environ 10 centimètres de part et d’autre à l’heure actuelle. En prenant en compte cette donnée, la SNCF a autorisé les constructeurs à produire des trains plus larges de 20 centimètres afin d’augmenter le confort des voyageurs.

Cependant, les gares les plus anciennes ne permettent pas la circulation de ces nouveaux trains, puisqu’elles ne répondent pas aux mêmes normes. Les rames sont donc trop larges d’un centimètre comme l’indique FranceTV Info dans son reportage.

 

Une gare sur six concernée

La SNCF a indiqué qu’il serait nécessaire de raboter les quais de 1 300 gares entre 2014 et 2016 sur les 8 700 présents en France. Une intervention normale selon Jacques Rapoport, président de Réseau Ferré de France, afin de moderniser les quais et de rendre les trains plus accessibles aux personnes à mobilité réduite.

Dans un communiqué, la SNCF a précisé que cette intervention était prévue depuis 2012 dans le plan de modernisation du réseau ferré français. Les travaux ont d’ailleurs déjà commencé puisque 300 quais ont été rabotés depuis le début de l’année. La SNCF espère atteindre le double d’ici fin 2014 pour avoir des quais opérationnels d’ici la livraison des nouvelles rames.

Jacques Rapoport a tenu à rassurer les voyageurs au micro d’Europe 1 : cet incident, dont les travaux sont estimés à 50 millions d’euros, n’aura pas d’impact sur le prix des billets de train.

 

Problème similaire à Montréal

Le mois dernier, le métro de Montréal a été confronté au même problème avec ses nouvelles rames. Celles-ci se sont avérées trop hautes comme l’indique Luc Saint Hilaire, président du syndicat des employés d’entretien de la Société de transport de Montréal : « de la manière dont la voiture est faite, si la suspension était brisée ou les pneus crevés et que le wagon penchait trop d’un côté, il ne passerait pas dans certains secteurs du tunnel ».

Pour répondre à ce problème et éviter le type d’incident représenté ci-contre, certaines sections des tunnels ont été rabotées comme le fait actuellement la SNCF avec les quais.

Sources : FranceTV Info, SNCF, Europe 1, Le Fiagro – Crédit Photo : P.poschadel

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et le journalisme, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2500 articles sur le blog de KelBillet.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *