left arrowAccueil blog

Retards : ce qui pourrait changer dans l’indemnisation de vos billets de train

Le parlement européen s’est prononcé, la semaine dernière, en faveur d’un texte pour une meilleure indemnisation des passagers en cas de retard de leurs trains. On fait le point sur ce qui pourrait changer en cas d’adoption de ce texte.

 

Billets intégralement remboursés

Actuellement, la SNCF applique une politique d’indemnisation dès lors que votre train (TGV, INTERCITES) est arrivé avec au moins 30 minutes de retard à la gare de destination. Le montant de la compensation varie en fonction du retard constaté et est plus avantageuse que ce qu’exige jusqu’à présent l’Union Européen.
 

Compensations appliquées par SNCF au 20/11/2018

  •  
  • entre 30 minutes et 1h59 de retard : 25% du prix du billet
  • entre 2h00 et 2h59 de retard : 50% du prix du billet
  • 3 heures ou plus de retard : 75% du prix du billet

Compensations prévues par l’Union Européenne au 20/11/2018

  •  
  • entre 1h00 et 1h59 de retard : 25% du prix du billet
  • 2 heures ou plus de retard : 50% du prix du billet



Si le nouveau texte est adopté par le Conseil Européen, la grille d’indemnisation prévue par l’Union Européenne évoluera et permettra d’obtenir un remboursement intégral du billet pour tout retard supérieur à deux heures. Ces indemnisation seront valables pour les trains à grande vitesse mais également pour les trains régionaux. Ce qui n’est pas le cas actuellement. Ci-dessous les nouvelles compensations qui pourraient être appliquées :

  • entre 1h00 et 1h30 de retard : 50% du prix du billet
  • entre 1h30 et 2h00 de retard : 75% du prix du billet
  • plus de 2 heures retard : 100% du prix du billet

La clause évoquant des « circonstances exceptionnelles » sur lesquelles auraient pu s’appuyer les compagnies ferroviaires pour ne pas indemniser les passagers a été rejetée lors du vote du texte.

 

Assurer les correspondances

En cas de correspondances loupées à cause d’un retard de train, le texte voté par le Parlement Européen prévoit que les compagnies ferroviaires mettent en place une correspondance automatique afin de permettre aux voyageurs de continuer leurs voyages.

 

Une application d’ici 2020 ?

Avant que ces nouvelles indemnisations entrent potentiellement en vigueur, le Conseil Européen doit en premier lieu se prononcer sur le texte qui a été voté par le Parlement Européen. Ensuite, les Etats membres, le Conseil Européen et le Parlement européen devront se mettre d’accord sur la version définitive du texte.

Les nouvelles règles d’indemnisation pourraient ainsi être mises en place d’ici 2020 selon Renaud Muselier, un eurodéputé français. Mais pour cela, il faut d’abord que le nouveau règlement européen sur les droits pour les voyageurs ferroviaires soit adopté. Verdict dans les prochains mois.

Sources : Ouest France, Union Européenne, L’Echo Touristique

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et le journalisme, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2434 articles sur le blog de KelBillet.

4 Commentaires

  1. jean vuotto dit :

    Je ne suis pas d’accord avec ce qui pourrait être décidé en amont pour le remboursement des billets, depuis deux ans et plus que je vais sur les pyrénéens Atlantiques, j’ai eu moult retards, et je trouve que le remboursement devrait être fait dans les tranches de 30 minutes / 1 heure 30 = 30 %—- dépassé 1 heure 30 jusqu’au 2 heures = 50 %—- dépassé 2 heures et PLUS = 75 %— et en cas d’annulation pour des raisons de grèves, accidents ferroviaire diverses, non imputables aux voyageurs, etc…100 % du billet.
    Autre chose, depuis que je prends le train en accès, il m’est SOUVENT arrivé de me demander que si je n’avais pas eu un handicap et un fauteuil / chauffeur, combien de trains aurais-je louper vu le peux de temps qu’il me reste pour traverser soit les couloirs, monter les escaliers ( j’ai 71 ans ) avec une lourde valise… les temps de changement entre chaque train est trop cours… y pensez-vous un peu…? Pensez à nous âgées ) et aux autres aussi…
    Merci de votre réponse au moins
    Jean

  2. YOLANDE IDRIS dit :

    bonjour et la vente des billets imprimes ca donne quoi si on ne peut pas partir on peut le revendre merci

  3. Lady London dit :

    Je suis d’accord avec Jean Vuotto

    Il faut laisser plus de temps pour faire les correspondances ou pour acceder aux quais particulierement en cas de perturbation des services. Avec une lourde valise, des enfants, sa grand-mere, etc. ce n’est pas tout le monde qui pourra faire les correspondances on vitesse.

    J’accepterais un remboursement a 100% apres 3h

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *