left arrowAccueil blog

Avion : 12 heures de retard pour respecter le temps de repos du pilote

Un vol de la compagnie Air France, entre New York et Paris, a dû se dérouter vers Manchester pour respecter le quota d’heures d’un des pilotes. Il ne restait alors que 20 minutes de vol pour pouvoir atteindre Paris. Les 400 passagers ont dû alors attendre jusqu’à 12 heures pour embarquer dans d’autres avions à destination de Paris.

 

6 heures de retard au décollage

En raison des conditions climatiques à New-York, l’avion accusait déjà 6 heures de retard au décollage. Embarqués dans l’avion à 20 heures, les passagers n’ont finalement décollé qu’à 1 heure du matin de l’aéroport John F. Kennedy. C’est notamment à cause de ce retard que les pilotes présents risquaient de dépasser leur quota d’heures à l’approche de Paris.

Les pilotes, en vertu des règles de l’Union Européenne, ne peuvent voler qu’un certain nombre d’heures et calculé par un ordinateur en fonction notamment du nombre de pilotes, le décalage horaire, … Dans le cadre de ce vol, ce quota était fixé à 11 heures avec la possibilité pour le commandant de bord de l’étendre à 13 heures selon le Figaro. A l’arrivée à Manchester, les pilotes avaient effectués 12h45 de vol.

Un porte-parole de la compagnie indique que cela s’est joué à quelques minutes près tout en précisant que « voler au-delà, c’est comme griller un feu rouge ».

 

Relève tardive

Selon un passager interrogé par BFMTV, aucune information n’avait été donnée sur le déroutement obligatoire de l’avion. Celui-ci a indiqué à la chaîne d’information que les passagers étaient furieux à l’aéroport de Manchester.

Alors qu’une relève devait arriver rapidement, il aura fallu attendre qu’Air France mettent en place 3 vols pour raccompagner l’ensemble des passagers à Paris, avec près de 12 heures de retard supplémentaires.

Sources : Le Figaro, Le Parisien, France Info – Crédit Photo :

A propos de l'auteur : Alexandre de KelBillet

Alexandre de KelBillet

Passionné par le web et la rédaction, j'interviens auprès de KelBillet comme rédacteur web. Amoureux de la Bretagne, de Londres et de la Moselle, je suis un adepte des transports en commun pour m'y rendre. Signe particulier : je sais mieux me repérer à Londres qu'à Rennes, ma ville natale.

a écrit 2661 articles sur le blog de KelBillet.

Laisser un commentaire

Merci de répondre à cette question pour valider votre commentaire *